F1 - Mugello : huitième au bout d'une course chaotique !

Au lendemain d'une superbe cinquième place obtenue en qualifications, Charles veut offrir un très bon résultat à la Scuderia Ferrari qui fête son millième Grand Prix en Formule 1. Si le rythme de course du Monégasque est un peu moins élevé que celui de ses plus proches adversaires, la configuration du circuit pourrait l'aider.

Le tour de formation lève le voile sur le choix des pneus et il est très simple puisque tout le monde s'élance en tendres (rouges) sauf Kvyat, Räikkönen, Grosjean et les Williams qui partent en médiums (jaunes).

A l’extinction des feux, Hamilton reste scotché sur son emplacement et permet à Bottas de prendre la tête. Derrière eux, Verstappen (qui avait annoncé des problèmes moteurs dans ses tours de reconnaissance) se retrouve en milieu de piste (sans puissance) et perd six places d'un coup. De son côté, Charles prend un super départ et pointe troisième, derrière les deux Mercedes !

Au deuxième virage, un cafouillage en milieu de peloton laisse Verstappen et Gasly sur le carreau tandis que Vettel casse son aileron avant sur la voiture de Sainz qui s'est retrouvé au milieu de la piste après un tête à queue. La Safety Car entre en piste le temps de dégager les voitures présentes dans le bac à graviers et de calmer les ardeurs.

La course reprend au septième tour avec Bottas qui attend le dernier instant pour relancer la course. Le peloton avance à petite vitesse mais derrière, Giovinazzi vient s'encastrer dans la voiture de Magnussen à pleine vitesse. Le pilote de l'Alfa Romeo a cru que la course était repartie mais devant lui, des pilotes ont subitement ralenti. Pris également dans l'accident, les voitures de Sainz et Latifi ne sont que des victimes collatérales de l'Italien. Heureusement, tout le monde va bien mais cette fois, le drapeau rouge est déployé le temps de dégager les quatre monoplaces et les nombreux débris qui jonchent la piste. Pendant l'interruption, Ocon abandonne victime d'une surchauffe des freins arrières.

Après plusieurs minutes, un deuxième départ arrêté est donné avec Bottas en "pole position" devant Hamilton. Côté pneus, les Mercedes ont chaussé les médiums, Grosjean les durs. Les autres sont en tendres.

A l'extinction des feux (tour 10), Hamilton reprend les commandes de la course tandis que Charles garde sa troisième place devant les Racing Point. Deux tours plus tard, il parvient à sortir Stroll de sa zone DRS, retardant l'échéance au dix-huitième tour. Après la Racing Point, c'est au tour de Ricciardo (tour 19), Albon (tour 20), Perez (tour 21) de prendre l'avantage. Avec un tel déficit moteur, il est totalement impuissant.

Au vingt-deuxième tour, Charles passe aux stands et repart dernier, en pneus durs (blancs). On s'oriente vers une stratégie à un seul arrêt. Après avoir dépassé Grosjean (tour 26) et Räikkönen (tour 28) il profite des arrêts de Perez et Norris pour remonter sixième. Malheureusement, le Mexicain ne met qu'un tour à reprendre l'avantage tandis que le Britannique en met deux de plus.

A 20 tours de l'arrivée, Charles repasse une nouvelle fois par les stands car la stratégie à un seul arrêt été impossible à tenir aujourd'hui. Cinq tours plus tard, Stroll sort de la piste et vient s'écraser dans le mur de pneus. Après un tour sous Safety Car, la direction de course déploie un deuxième drapeau rouge pour remettre le mur de pneus en état.

La course reprend avec un troisième départ arrêté. Cette fois, tout le monde repart en pneus tendres (rouges) déjà usés. Ceux de Charles sont les plus usés parmi les 12 pilotes restants. Ils ont presque 10 tours de plus que ceux de tout le monde. Ce sera dur !

A l'extinction deux feux, Bottas prend un nouveau mauvais départ et se fait dépasser par Ricciardo. Derrière, Charles a perdu deux places mais il repasse Grosjean (tour 49). Malheureusement, avec des pneus en fin de vie, il ne parvient pas à rejoindre Räikkönen qui est plus rapide.

Sous le drapeau à damiers, Hamilton remporte une nouvelle victoire, cette fois pleine de tension. En descendant de sa Mercedes, il semble clairement marqué par l'effort mais le résultat reste toujours le même. Bottas termine deuxième devant Albon qui monte pour la première fois sur un podium de F1.

Du côté de Ferrari, Charles termine huitième, Vettel dixième. Nous savions que la course serait dure et que le DRS allait faire beaucoup de mal aux rouges. Ce n'est que grâce aux abandons de Gasly, Verstappen, Sainz et Ocon qu'ils parviennent à marquer de maigres points aujourd'hui. Nous devons nous en contenter, tout comme les 2880 tifosis présents dans les tribunes pour la première fois cette saison.

Gardons à l'esprit le début de course de Charles qui a résisté pendant 7 tours à Stroll dont les performances de la voitures sont bien plus élevée. Il n'y a eu aucune erreur ni de sa part ni de celle de l'équipe. La SF1000 est tout simplement ratée et malgré son immense talent, Charles ne peut rien faire contre ça. Il y aura des jours meilleurs, c'est certain !

Au championnat, Charles est huitième, Vettel treizième en attendant de pouvoir faire mieux.

Classement de la course :
01. L. Hamilton (Mercedes) Vainqueur
02. V. Bottas (Mercedes)
03. A. Albon (Red Bull)
04. D. Ricciardo (Renault)
05. S. Perez (Racing Point)
06. L. Norris (McLaren)
07. D. Kvyat (Alpha Tauri)
08. C. Leclerc (Ferrari)
09. K. Räikkönen (Alfa Romeo)
10. S. Vettel (Ferrari)
11. G. Russell (Williams)
12. R. Grosjean (Haas)
13. L. Stroll (Racing Point) OUT
14. E. Ocon (Renault) OUT
15. N. Latifi (Williams) OUT
16. K. Magnussen (Haas) OUT
17. A. Giovinazzi (Alfa Romeo) OUT
18. C. Sainz (McLaren) OUT
19. P. Gasly (Alpha Tauri) OUT
20. M. Verstappen (Red Bull) OUT

TOP 5 du championnat des pilotes : 
01. L. Hamilton : 190 points
02. V. Bottas : 135 points
03. M. Verstappen : 110 points
04. L.Norris : 61 points
05. A.Albon : 63 points
...
08. C. Leclerc : 49 points
13. S. Vettel : 17 points

Classement des constructeurs : 
01. Mercedes : 325 points
02. Red Bull : 173 points
03. McLaren : 106 points
04. Racing Point : 92 points
05. Renault : 83 points
06.  Ferrari : 66 points
07. Alpha Tauri : 53 points
08. Alfa Romeo : 4 points
09. Haas : 1 point
10. Williams : pas de point

Déclaration de Charles :
On est tout simplement trop lents. C'est très difficile en ce moment. Vous prenez un bon départ, vous vous mettez dans la meilleure position possible mais ensuite vous n'avez pas assez de rythme pour y rester. Même si je veux essayer me battre autant que possible, je ne peux pas le faire. Il faut qu'on garde la tête haute, qu'on reste motivés. Ca fait plusieurs courses que je le dis mais c'est très important dans les moments difficiles en espérant qu'on connaîtra des jours meilleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *