F1 2020 - Sotchi : Sixième et une course très solide !

Après une séance qualificative un peu frustrante hier, Charles a laissé sa colère de côté et l'a transformée en source de motivation. En partant dixième (grâce à la pénalité de 5 places d'Albon), le Monégasque est le premier de ceux qui ont le droit de choisir ses pneus au départ. Si la performance semble être meilleure que prévu, la stratégie aura un rôle primordial pour ce dixième rendez-vous de la saison.

Signalons l'enquête ouverte des commissaires sur Hamilton qui a effectué un essai de départ 300 mètres après l'emplacement prévu à cet effet. Il sera finalement pénalisé de 10 secondes de stop and go et de 2 points en moins sur sa Super Licence.

Le tour de formation lève le voile sur le choix des pneus :
En tendres (rouges) : Bottas, Renault, McLaren, Gasly, Albon.
En médiums (jaunes) : Hamilton, Verstappen, Stroll, Ferrari, Hass et Williams tandis que Kvyat et Magnussen sont les seuls en durs (blancs).

A l’extinction des feux, Hamilton prend un bon départ mais Bottas revient à sa hauteur sans toutefois parvenir à prendre l'avantage. Derrière, Verstappen coupe la première chicane, tout comme Sainz qui passe trop vite et percute le mur intérieur. La course est finie pour le pilote McLaren, idem pour Lance Stroll qui est parti à la faute, involontairement poussé dans le mur par Charles. La Safety Car entre en piste le temps de nettoyer tout ça. La monoplace du Monégasque n'a rien tandis que Russell, Albon et Norris en profitent pour passer les pneus durs (blancs).

Au restart, tout se passe sans problème et chacun garde sa place. Au dixième tour, Charles (huitième) est à quatre secondes de Gasly mais il profite du fait que Albon et Norris soient bloqués derrière les Williams pour rouler deux secondes plus vite au tour. Cela pourrait avoir son importance en fin de course.

Six boucles plus tard, la très bonne gestion de ses pneus lui permet de réduire son retard sur Gasly. Au dix-neuvième tour, le Français entre aux stands pour changer de gommes et ressort à 25 secondes de Charles.

Au vingt-neuvième tour, soit 10 tours après Gasly, le Monégasque entre à son tour aux stands et ressort septième, sous le nez d'Ocon. Son ingénieur lui indique que son objectif n'est plus Gasly (à plus de 6 secondes) mais la Renault d'Esteban Ocon qui comme Gasly, a des pneus plus usés de 10 tours.

A 20 tours de l'arrivée, Charles profite pleinement de ses pneus plus frais pour prendre le large. La gestion de ses pneus est toujours aussi parfaite et plus les courses passent, plus le Monégasque excelle dans cet exercice alors que sa SF1000 a tendance à les détruire. De bon augure pour l'avenir ! A cet instant, il a 4,6 secondes d'avance sur Ocon qui roule régulièrement huit dixièmes moins vite au tour. A la régulière, le Français ne pourra pas revenir surtout qu'il va vite se retrouver sous la menace de Kvyat.

La fin de course de Charles est assez tranquille puisqu'il laisse s'échapper Ricciardo et gère tranquillement son avance sur Ocon qui n'a de toute façon pas le rythme pour revenir.

Sous le drapeau à damier, Bottas remporte une victoire facile puisque Hamilton (son seul véritable adversaire) a été pénalisé. Le Britannique ne peut s'en prendre qu'à lui-même, même s'il parvient à finir troisième derrière Verstappen.

En sixième position, Charles réalise (encore) une course parfaite mais il faut une nouvelle fois signaler la gestion irréprochable de ses pneus et de son rythme de course. La stratégie de Ferrari a aussi été très bonne aujourd'hui. Il a roulé bien plus vite que Ocon et il était régulièrement à une demi-seconde au tour de l'autre Renault, celle de Ricciardo. Avec une SF1000 plus que handicapante, l'exploit est d'autant plus notable.

On a hâte que les rouges reviennent à leur véritable niveau mais en attendant, on peut dire que Charles "tient la baraque". Il est là pour longtemps et avec des courses comme celle-là, on l'imagine facilement parvenir à redresser la Scuderia malgré les nombreux obstacles. Beaucoup plus loin, Vettel termine seulement treizième en ayant bataillé avec les Alfa Romeo durant toute la course...

Le prochain rendez-vous est programmé dans deux semaines au Nürburgring et le spectacle pourrait être rendez-vous grâce à la pluie !

Classement de la course : 
01. V.Bottas (Mercedes) Vainqueur
02. M.Verstappen (Red Bull)
03. L.Hamilton (Mercedes)
04. S.Perez (Racing Point)
05. D.Ricciardo (Renault)
06. C.Leclerc (Ferrari)
07. E.Ocon (Renault)
08. D.Kvyat (Alpha Tauri)
09. P.Gasly (Alpha Tauri)
10. A.Albon (Red Bull)
11. A.Giovinazzi (Alfa Romeo)
12. K.Magnussen (Haas)
13. S.Vettel (Ferrari)
14. K.Raïkkönen (Alfa Romeo)
15. L.Norris (McLaren)
16.  N.Latifi (Williams)
17. R.Grosjean (Williams)
18. G.Russell (Williams)
19. L.Stroll (Racing Point)
20. C.Sainz (McLaren) OUT

TOP 5 du championnat des pilotes : 
01. L. Hamilton : 205 points
02. V. Bottas : 161 points
03. M. Verstappen : 128 points
04. L.Norris : 65 points
...
07. C. Leclerc : 57 points
13. S. Vettel : 17 points

Classement des constructeurs : 
01. Mercedes : 366 points
02. Red Bull : 192 points
03. McLaren : 106 points
04. Renault : 99 points
05. Racing Point : 92 points
06. Ferrari : 74 points
07. Alpha Tauri : 59 points
08. Alfa Romeo : 4 points
09. Haas : 1 point
10. Williams : pas de point

Déclaration de Charles après la course :
"Je suis content de finir sixième surtout en partant depuis la dixième place. On ne s'y attendait pas surtout que j'ai fait un très mauvais départ. J'ai réussi à récupérer pas mal de places au premier virage. La performance était là aujourd'hui et on a été très fort dans le premier relais en gardant les médiums pendant très longtemps. Je suis assez surpris puisque j'ai eu pas mal de soucis pendant la simulation de course de vendredi où je dégradais beaucoup les pneus arrières. Aujourd'hui j'ai vraiment fait attention à ça et je suis content du résultat."