F1 2020 - Portimao : Charles confirme en course !

Avec un risque de pluie ce Dimanche sur l'Autodrome International de l'Algarve, on se dit vite que la quatrième place de Charles sur la grille pourrait apporter un beau résultat en course. Mais les équipes n'ayant aucun roulage avec les "gommes pluie", cela pourrait être très intéressant !

Commençons ce résumé par une bonne nouvelle puisque Laurent Mekies a confirmé que les nouvelles évolutions chez Ferrari continuent de fonctionner :
"Nous avons apporté d’autres évolutions ici pour la SF1000 et, d’après ce que nous avons vu jusqu’à présent, elles semblent avoir délivré un peu plus de performance. Nous savons que ce n’est rien de majeur, mais c’est suffisant pour être pleinement dans la lutte très serrée pour les places juste derrière les trois premiers pilotes."

Le tour de formation lève le voile sur le choix des pneus, tout le monde est en médiums sauf RedBull, Perez, McLaren, Gasly, Ricciardo et Raikkonen en tendres. Magnussen est le seul en gommes durs.

A l’extinction des feux, Bottas prend un mauvais envol et avec Perez bloquent Charles, il doit rester derrière et attaquer le premier virage à l'intérieur. Il ressort mal et le début de la course pour lui en gommes tendres n'est pas simple. Au deuxième tour, Charles voit passer coup sur coup Raïkkönen puis Ricciardo, il recule malheureusement à la huitième position et c'est maintenant Gasly qu'il a dans ses rétroviseurs.

Pendant ce temps, le hold-up vient de Raïkkönen, qui a gagné pas moins que dix positions. Le Finlandais sur sa modeste Alfa Romeo, anime le début de course. Il y a des pilotes qui annoncent à la radio des gouttes de pluie, mais rien de suffisant pour que tout le monde se précipite dans les stands pour changer de gommes.

Dans le quatrième tour, Charles s'accroche à la zone DRS de Ricciardo, cela fait un bien fou de voir la Ferrari tenir la Renault de l'Australien. Deux tours plus tard, DRS grand ouvert, il s'offre un premier dépassement et prend le meilleur sur Ricciardo pour s'emparer de la septième position. Au même moment, Vettel derrière, coince en seizième position et voit la tête de course déjà bien loin.
Au septième tour, Charles refait le même dépassement qu'au tour précédent mais cette fois sa victime est Raïkkönen, on dirait que les gommes médiums de notre Monégasque fonctionnent. En tête, l'opportuniste Sainz, avec des pneus tendres qui se détruisent très vite, se fait rapidement dépasser par Bottas.

Charles, sur un train d’enfer, double un concurrent à chaque tour. Au passage du neuvième, c’est maintenant Norris qui doit s’incliner face à la SF1000 n°16, puis c’est son futur coéquipier de 2021 qui voit passer Charles au bout de la ligne droite des stands. Il est maintenant de retour à sa position de départ et n’a que 7 secondes de retard sur Verstappen.

Au quinzième tour, Bottas maîtrise bien son coéquipier à deux secondes. Charles, à quinze secondes du Finlandais, est à la chasse sur Verstappen et en cinq tours il a repris presque quatre secondes sur la RedBull. Mais deux tours plus tard, ce dernier rentre aux stands pour chausser des gommes médiums et laisser la troisième position à la Ferrari sans aucune chance de revenir sur Bottas.

Au vingt-huitième tour, Charles n’est toujours pas passé par les stands mais il commence à vraiment perdre du temps et compte à ce moment vingt-deux secondes d’avance sur Verstappen alors qu’on sait que l’arrêt en coûte vingt-cinq. On se dirige clairement vers une stratégie à un arrêt pour le Monégasque.

Au trente-quatrième tour, Charles est appelé à son stand. Il repart en gommes dures après un bel arrêt et compte maintenant un peu plus de sept secondes de retard sur Verstappen.

En tête, Hamilton, avec sept secondes d’avance sur son coéquipier, s’envole déjà vers l’obtention d'un nouveau record…

Il faut attendre quatre tours, pour voir les gommes dures de Charles gagner en performance. Il creuse de nouveau l’écart sur Perez et maintient Verstappen à dix secondes devant lui. Pendant les quarante et quarante et unième tour, Hamiton et Bottas rentrent aux stands pour monter également des gommes dures.

A seize tours de l’arrivée, le podium ne sera pas simple à aller chercher pour Charles à la régulière. Derrière, Vettel rentre dans les points avec une dixième position. Il est à moins d’une seconde de Ricciardo.

Il reste maintenant cinq petits tours, il y a un gouffre de vingt-trois secondes entre Charles et Verstappen et malgré des gommes qui ont beaucoup de tours pour le Hollandais, Charles ne pourra pas remonter sur la RedBull.

Sous le drapeau à damier, Charles confirme sa belle qualification avec une course bien maîtrisée, sans pénalité ni accrochage, qui lui permet de se placer quatrième et empocher douze précieux points pour le championnat. Il remonte d'ailleurs à la cinquième place ! C'est hallucinant de voir ce qu'il est capable de faire avec une voiture aussi compliquée à conduire.

Sur le podium, on retrouve sur la plus haute marche Sir Hamilton qui remporte sa quatre-vingts douzième victoire. Il est accompagné de Bottas et Verstappen.

Classement de la course : 
01. L.Hamilton (Mercedes) Vainqueur
02. V.Bottas (Mercedes)
03. M.Verstappen (Red Bull)
04. C.Leclerc (Ferrari)
05. P.Gasly (Alpha Tauri)
06. C.Sainz (McLaren)
07. S.Perez (Racing Point)
08. E.Ocon (Renault)
09. D.Ricciardo (Renault)
10. S.Vettel (Ferrari)
11. K.Raïkkönen (Alfa Romeo)
12. A.Albon (Red Bull)
13. L.Norris (McLaren)
14. G.Russell (Williams)
15. A.Giovinazzi (Alfa Romeo)
16. K.Magnussen (Haas)
17. R.Grosjean (Haas)
18. N.Latifi (Williams)
19. D.Kvyat (Alpha Tauri)
20. L.Stroll (Racing Point) OUT

TOP 5 du championnat des pilotes : 
01. L.Hamilton : 256 points
02. V.Bottas : 179 points
03. M.Verstappen : 162 points
04. D.Ricciardo : 80 points
05. C.Leclerc : 75 points
...
13. S.Vettel : 18 points

Classement des constructeurs : 
01. Mercedes : 435 points
02. Red Bull : 226 points
03. Racing Point : 126 points
04. McLaren : 124 points
05. Renault : 120 points
06. Ferrari : 93 points
07. Alpha Tauri : 77 points
08. Alfa Romeo : 5 points
09. Haas : 3 points
10. Williams : pas de point

Déclaration de Charles après la course :
"Nous n’avons pas eu besoin de chance aujourd’hui. Si nous sommes à la quatrième place c’est uniquement grâce à notre travail et parce que c’était notre rythme. C’est une bonne chose pour la confiance de l’équipe et la mienne. Depuis quelques week-ends, nous étions rapides en qualifications et moins en course. Aujourd’hui nous avons été en bonne forme même si le début de course a été très compliqué sous la pluie. Dès que nous avons été dans le rythme, tout s’est bien passé et je suis donc très content de ma course."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *