F1 2020 : en route pour Imola !

Quatre jours après le Grand Prix du Portugal, Charles revient à Imola, véritable retour aux sources pour lui. En effet, c'est sur ce même circuit qu'il a effectué sa première course de monoplace en 2014. Malheureusement, les deux courses de ce week-end-là s'était soldées par deux abandons. Une parce qu'un autre pilote l'avait sorti, l'autre parce qu'il n'avait plus de freins. Signalons que ce week-end ne sera disputé que sur deux jours, la journée du vendredi étant réservée aux médias.

Inaki Rueda, chef de la stratégie de Ferrari fait le point :
"A Portimao, nous avons achevé un programme de développement qui a commencé à Sotchi. Au Portugal, nous avons introduit un nouveau fond plat et un nouveau diffuseur que nous avions voulu tester au Nürburgring, mais que la pluie nous avait empêché de faire. Nous avons également expérimenté une nouvelle configuration à l’extrémité du fond plat pour reproduire les niveaux d’appui que nous aurons en 2021. Nous avons aussi essayé quelques solutions qui devraient aider à chauffer les pneus car c'est un domaine dans lequel nous avons souffert cette année, surtout avec les basses températures."

Histoire :
La piste est située à 40 kilomètres à l'est de Bologne et à 80 kilomètres à l'est de Maranello. Le circuit s'est vraiment fait connaître en accueillant le Grand Prix d'Italie 1980 de Formule 1, celui de Monza étant en travaux au même moment.
Le grand succès de l'épreuve a incité la FISA (FIA actuelle) à créer le Grand Prix de Saint-Marin à partir de 1981 (grâce à la proximité de la République de Saint-Marin) afin de laisser Imola au calendrier. Il a la particularité d'être l'un des rares circuits ayant un sens anti-horaire.

Même s'il a accueilli la F1 de 1980 à 2006, il restait quand même très dangereux en raison de ses murs en béton très près de la piste. Les accidents de Gilles Villeneuve (1980), Nelson Piquet (1987), Gerhard Berger (1989), sans oublier ceux de Rubens Barrichello, Roland Ratzenberger et Ayrton Senna (1994) ont obligé les organisateurs à modifier le circuit. Les nouvelles chicanes l'ont rendu un peu plus technique, lui faisant perdre son caractère rapide.

Grâce à d'importants travaux effectués à l'automne 2006 (nouveaux stands, suppression de la dernière chicane) le circuit est devenu bien plus sûr. La Formule 4 Italienne, la F3 Européenne, le GT World Challenge s'y rendent depuis plusieurs années et maintenant, c'est au tour de la Formule 1 d'y revenir après une pause de 14 ans.

Zone DRS :
De par sa configuration, le circuit d'Imola n'aura qu'une seule zone de DRS et elle sera dans la ligne droite des stands. Il s’agira du premier circuit emprunté en sens anti-horaire cette saison.

Les horaires de ce week-end :

Vendredi 30 octobre :
Aucune séance d'essais libres.

Samedi 31 octobre :
10h30 : Essais Libres
14h00 : Qualifications

Dimanche 1er novembre :
13h10 : Course

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *