F1 2020 - Imola : Charles déçu mais pas résigné !

La Formule 1 fait son retour sur le circuit d'Imola et nous n'oublions pas Roland Ratzenberger et Ayrton Senna, dont les disparitions sont encore dans toutes les mémoires. Du côté des petites écuries, sachez que Williams a reconduit son duo de pilotes pour 2021, même chose pour Alfa Romeo. Raïkkönen rempilera pour une dix-neuvième saison !

A 10h00, le feu passe au vert pour la seule séance d'essais libres du week-end. Les pilotes ont 90 minutes pour préparer les qualifications et la course en plus de la compréhension des pneus.

Le premier run de Charles se fait en pneus durs (blancs). Il sert surtout à découvrir la piste à bord d'une Formule 1 mais le deuxième en pneus tendres (rouges) est assez compliqué à cause d'un gros sous-virage. Après plusieurs ajustements, il améliore son chrono et vient se placer cinquième devant les deux Renault. La Q3 est facilement atteignable.

A 14h00, c'est dans un gros flou que s'élancent les pilotes pour les qualifications. Une chose est sûre, elles sont l'une des grosses clés pour la course puisque les dépassements seront sans doute très difficiles avec une seule zone de DRS et une piste très étroite.

Q1 - 18 minutes :
Parti parmi les premiers, Charles signe son premier tour chrono en 1'15''847 et vient se placer provisoirement troisième, derrière les deux Alpha Tauri. Il améliore après un deuxième tour lancé, cette fois en 1'15''123. Le Monégasque réussi un tour suffisant pour ne pas ressortir, économisant ainsi un train de pneus neufs pour la suite du week-end. Signalons qu'à l'inverse du pilote Ferrari, Bottas en a utilisé deux car son premier temps a été annulé pour franchissement des limites de piste.

Les éliminés : Grosjean, Magnussen, Raïkkönen, Latifi et Giovinazzi.

Q2 - 15 minutes :
Le début de cette Q2 lève le voile sur les stratégies pneumatiques et cette fois, les Mercedes, les Ferrari et les Red Bull optent pour les médiums (jaunes). Le reste des pilotes sont en tendres (rouges). Si les Mercedes trouvent facilement le rythme pour passer en Q3, Verstappen rentre tout de suite au garage. Il est victime de problème moteur et se plaint de n'avoir aucune puissance. Du côté des rouges, le pari n'est pas convainquant puisque Charles n'est que dixième et Vettel quatorzième.

Sur une deuxième tentative, Charles améliore en 1'15''017, deux millièmes devant la Renault de Ricciardo. L'avarie de Verstappen n'était qu'une broutille puisqu'il remonte facilement troisième. Notons qu'à cet instant, il y a une demi-seconde entre la quatrième place du Monégasque et la treizième de Stroll.

Sous le drapeau à damier, Charles remonte au septième rang et bat une nouvelle fois Vettel. L'Allemand termine péniblement treizième et a subi l'annulation de son deuxième tour rapide. C'est la onzième fois en treize séances qualificatives que Charles bat son équipier. Signalons la curieuse élimination de Ocon et des deux Racing Point, des voitures pourtant bien meilleures que la SF1000, théoriquement.

Les éliminés : Perez, Ocon, Russell, Vettel et Stroll.

Q3 - 12 minutes :
Après la première tentative, Hamilton signe la pole provisoire en 1'13''781 mais il s'en est fallu de peu car il a tutoyé les limites de piste. De son côté, Charles assure et vient se placer sixième (1'14''812) en ayant profité de l'annulation du chrono d'Albon qui n'a pas eu la même chance qu'Hamilton.

C'est dans la dernière tentative que tout se joue et c'est finalement Bottas qui sort du bois pour venir chiper la pole position à Hamilton ! Guéri de ses problèmes moteurs, Verstappen s'élancera troisième, juste devant l'Alpha Tauri de Pierre Gasly qui est dans une forme olympique depuis sa victoire à Monza.

Plus loin, Charles ne réalise que le septième temps après une petite erreur dans son tour rapide au virage 7. Il a quand même pris le temps de féliciter Gasly à la radio lorsque son ingénieur lui a annoncé le classement final. Beau geste de fairplay entre les deux anciens équipiers de chez Sodikart.

Demain, la course au-delà du podium sera très disputée. Gasly est en grande forme mais la Renault de Ricciardo aura aussi son mot à dire. La deuxième Red Bull d'Albon pourrait bien dégringoler au classement tandis que Charles donnera tout ce qu'il peut pour satisfaire son patron qui est sur place ce week-end. Attention à Kvyat qui s'élancera à côté du Monégasque et qui fait souvent le ménage autour de lui.

Classement des qualifications :
01. V. Bottas (Mercedes)
02. L. Hamilton (Mercedes)
03. M. Verstappen (Red Bull)
04. P. Gasly (Alpha Tauri)
05. D. Ricciardo (Renault)
06. A. Albon (Red Bull)
07. C. Leclerc (Ferrari)
08. D. Kvyat (Alpha Tauri)
09. L. Norris (McLaren)
10. C. Sainz (McLaren)
11. S. Perez (Racing Point)
12. E. Ocon (Renault)
13. G. Russell (Williams)
14. S. Vettel (Ferrari)
15. L. Stroll (Racing Point)
16. R. Grosjean (Haas)
17. K. Magnussen (Haas)
18. K. Raïkkönen (Alfa Romeo)
19. N. Latifi (Williams)
20. A. Giovinazzi (Alfa Romeo)

Déclaration de Charles :
"Je suis un peu déçu mais nous sommes tous très proches. Je n'ai pas fait le tour parfait car j'ai fait une erreur au septième virage. Je ne sais pas si j'aurais pu aller chercher Pierre car il a fait un très beau tour mais je pense que j'aurais pu faire une place de mieux. La course sera difficile car nous partirons avec des pneus tendres avec lesquels nous avons déjà effectué deux tours rapides en Q2. Ce ne sera pas facile mais on verra bien. Je vais tout faire pour remonter."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *