F1 2020 - Imola : la carte de la sécurité a payé

Au lendemain d'une qualification qu'il a lui-même qualifiée de "décevante", Charles s'élance septième et compte bien grappiller quelques places. Il s'attend quand même à souffrir durant le premier relais en pneus tendres, surtout qu'ils ont fait deux tours rapides en qualifications quand ceux de ses adversaires n'en n'ont qu'un.

Le tour de formation lève le voile sur le choix des pneus et il est très simple puisqu'une majorité de pilotes s'élancent en pneus médiums (jaunes). Il n'y a que les Alpha Tauri, les McLaren, Ricciardo, Albon, Giovinazzi et Charles qui sont en tendres (rouges). Personne ne prend le choix des pneus durs (blanc).

A l’extinction des feux, Bottas conserve le bénéfice de sa pole postion tandis que Verstappen dépasse Hamilton pour la deuxième place. Derrière eux, Ricciardo passe Gasly et Charles en fait de même sur Albon pour la sixième place.

Au huitième tour et tandis qu'il repousse Albon en dehors de sa zone de DRS, il attaque et remonte cinquième grâce à l'abandon de Gasly qui doit rentrer aux stands pour abandonner.

Au quatorzième tour, Charles s'arrête aux stands et repart treizième en pneus durs (blancs). Il est imité au tour suivant par Ricciardo et Albon. Lorsqu'ils ressortent sur la même gomme, l'ordre est toujours le même sauf que Charles a repris quelques dixièmes à la Renault. Seul Perez a réussi à dépasser les trois pilotes d'un coup et a réalisé un super coup !

Au vingt-septième tour et tandis que l'écart avec Ricciardo faisait le yoyo entre 1''1 et 1''3 l'Australien profite de son DRS pour dépasser Magnussen. Le temps que Charles prenne également l'avantage quelques virages plus loin et voilà Ricciardo avec trois secondes de marge. Le Monégasque ne s'en laisse pas compter et repart à l'attaque même si la brève activation d'une Virtual Safety Car lui fait perdre sept dixièmes.

Au cinquante-deuxième tour, Charles ne parvient pas à revenir sous la seconde et demie de Ricciardo mais au même instant, les caméra montrent Verstappen immobilisé dans le bac à graviers ! La Safety Car entre en piste le temps d'évacuer la Red Bull qui a subi une crevaison soudaine.

Après avoir très longtemps hésité, Charles décide de ne pas rentrer aux stands. Il estime qu'il perdrait trop de positions et selon-lui, ce serait très difficile pour lui d'en regagner puisqu'il est difficile de doubler. Le Monégasque a pris ses responsabilités et il les assume. De son côté, Perez tente le pari inverse :  il était quatrième et repart sixième en pneus tendres neufs. Au même instant et toujours sous régime de voiture de sécurité, Russell vient finir sa course dans le mur après avoir perdu sa Williams équipée de pneus froids. Voilà qui prolonge la durée de cette neutralisation et les espérances de Charles qui pourrait faire un joli coup.

La course reprend à six tours de l'arrivée. Kvyat profite de ses pneus neufs et remonte comme un avion. Il dépasse Perez, Albon et Charles en quatre virages ! Au tour suivant, le Monégasque se retrouve sous la menace de Perez mais pour le moment, il arrive à le contenir. Les quatre derniers tours sont d'une haute tension pour le pilote Ferrari mais il s'accroche à cette cinquième place.

Sous le drapeau à damier, c'est une victoire pour Lewis Hamilton qu'il doit en partie à la Virtual Safety Car, activée juste le temps de son arrêt aux stands. Il est évidemment très talentueux mais la chance lui sourit aussi souvent. Ça en devient presque rageant, mais le jour viendra où un certain Charles Leclerc pourra enfin lui rendre la vie dure. Croyez-nous !

En ce qui le concerne, ce dernier réalise une très bonne course en ayant bien géré la dégradation de ses pneus tendres en début de course et en contenant les assauts de Perez jusqu'au bout. Il a décidé de ne pas s'arrêter et termine à la même place qu'il occupait avant l'abandon de Verstappen. S'il s'était arrêté, il serait probablement ressorti aux alentours de la septième place et peu de tours restaient pour remonter. Au restart il n'aura finalement perdu qu'une place contenu Perez, qui était quatrième avant son arrêt et termine sixième. Preuve qu'il ne fallait pas forcément s'arrêter. Il a décidé de jouer la sécurité et il a très bien fait. C'est une très bonne décision stratégique de plus, cette saison.

Malheureusement pour Vettel, son arrêt lui a coûté un très bon résultat, lui qui partait treizième et qui termine à la même tandis que les Alfa Romeo réalisent l'impossible en entrant dans les points.

Au championnat, Charles perd sa quatrième place au profit de Ricciardo qui monte une deuxième fois sur le podium cette saison. Vivement qu'il dispose d'une voiture vraiment compétitive !

Classement de la course :
01. L. Hamilton (Mercedes)
02. V. Bottas (Mercedes)
03. D. Ricciardo (Renault)
04. D. Kvyat (Alpha Tauri)
05. C. Leclerc (Ferrari)
06. S. Perez (Racing Point)
07. C. Sainz (McLaren)
08. L. Norris (McLaren)
09. K. Raïkkönen (Alfa Romeo)
10. A. Giovinazzi (Alfa Romeo)
11. N. Latifi (Williams)
12. S. Vettel (Ferrari)
13. L. Stroll (Racing Point)
14. R. Grosjean (Haas)
15. A. Albon (Red Bull)
16. G. Russell (Williams) OUT
17. M. Verstappen (Red Bull) OUT
18. K. Magnussen (Haas) OUT
19. E. Ocon (Renault) OUT
20. P. Gasly (Alpha Tauri) OUT

TOP 5 du championnat des pilotes : 
01. L. Hamilton : 282 points
02. V. Bottas : 197 points
03. M. Verstappen : 162 points
04. D. Ricciardo : 95 points
05. C. Leclerc : 85 points
...
14. S. Vettel : 18 points

Classement des constructeurs : 
01. Mercedes : 435 points (Champion du Monde)
02. Red Bull : 226 points
03. Racing Point : 126 points
04. McLaren : 124 points
05. Renault : 120 points
06. Ferrari : 93 points
07. Alpha Tauri : 77 points
08. Alfa Romeo : 5 points
09. Haas : 3 points
10. Williams : pas de point

Déclaration de Charles après la course :
"Je suis content de finir cinquième aujourd'hui car nous ne nous attendions pas à ce résultat, surtout que l'on partait avec des pneus tendres qui avaient déjà deux tours rapides et qui étaient déjà un peu usés. Par contre je pense que nous aurions pu faire un meilleur choix de pneus pour le deuxième relais (médiums au lieu des durs) mais je suis plutôt content de ce résultat."

4 réflexions au sujet de « F1 2020 - Imola : la carte de la sécurité a payé »

  1. Charles fait vraiment une super saison avec la voiture qu'il a ... j'espère que l'année prochaine la Ferrari sera mieux et pourquoi pas jouer le titre . Je suis fan depuis ses débuts en f3 j'adorais jules déjà mais avec charles c'est de courses en courses qui me passionnent j'ai réussi à faire regarder toute les courses de f1 à mon fils de 6ans qui rêve de le voir un jour je lui ai promis que je l'emmènerai au castellet quand se sera possible... bravo a lui et pour ce site .

    1. Merci Jonathan pour ce commentaire ! Vous êtes l'un des rares fans à le suivre depuis la F3 vous savez ?
      En espérant vous croiser un jour au Castellet puisque nous sommes pas loin ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *