F1 2020 - Istanbul : Charles nous a quand même fait vibrer

Après les qualifications très difficiles d'hier, la pluie continue de tomber sur le circuit d'Istanbul et la course risque de tenir toutes ses promesses. Cette fois, il ne s'agira pas d'être rapide sur un tour mais bien de rester le plus longtemps possible et tenter de profiter des malheurs des uns et des autres.

Durant les tours d'installations, la tendance se confirme puisque ce sont Giovinazzi et Russell qui ont cassé leur aileron avant en sortant de la piste. Signalons également la pénalité de dernière minute de Pierre Gasly, contraint de partir dernier pour infraction aux règles du parc fermé.

Durant le tour de formation, on voit que presque tout le monde s'élancer logiquement en pneus pluie (bleus). Seules les deux Williams qui partent des stands sont en intermédiaires (verts).

Au départ, Stroll prend un bon envol tandis que Verstappen reste scotché sur son emplacement. Au premier virage, Ocon et Bottas s'accrochent une première fois avant de le refaire quelques virages plus loin. Ils repartent derniers. Pendant ce temps, Vettel fait un départ de folie et pointe troisième après une erreur d'Hamilton ! C'est plus difficile pour Charles qui boucle le premier tour en quatorzième position mais ne semble pas prendre de risques.

Au cinquième tour, Stroll profite d'une visibilité parfaite pour devancer Perez de 6 secondes, et Vettel et Verstappen de 15 tandis que Charles est toujours quatorzième, coincé derrière les deux Alpha Tauri. Deux tours plus tard, le Monégasque est le premier à s'arrêter pour mettre des intermédiaires (verts).

Après la première vague de changements de pneus, Charles pointe au neuvième rang après un festival de dépassements que les caméras de la FOM n'ont même pas pris le temps de diffuser. Au même instant, la Virtual Safety Car est activée le temps de dégager l'Alfa Romeo de Giovinazzi arrêtée en bord de piste.

A la reprise, Charles profite d'une bonne température dans ses pneus pour revenir très vite sur Sainz. L'écart passe de 26 à 13 secondes en cinq tours tandis que Verstappen fait une grosse erreur. Trop pressé de dépasser Perez, le pilote Red Bull met une roue sur la peinture verte et part à la faute en faisant deux 360° sur une distance de 200 mètres. Il s'arrête une deuxième fois aux stands et pose sa roue sur la ligne blanche à la sortie des stands. C'est interdit et il est immédiatement mis sous enquête.

Au trente-deuxième tour, Charles est revenu à trois secondes de Sainz mais il rentre une deuxième fois aux stands pour remettre des intermédiaires. Le DRS est maintenant activable.

Au trente-huitième tour, Charles revient dans la zone de DRS d'Albon. Il le dépasse et profite également d'une erreur de Stroll pour remonter cinquième juste derrière Vettel qu'il dépasse trois tours plus tard. La réalisation de la FOM ne diffuse toujours rien mais le Monégasque est déchaîné !

A 15 tours de l'arrivée, Hamilton mène confortablement la course grâce à sa stratégie à un seul arrêt. Il a 15 secondes d'avance sur Perez et 27 sur Charles qui vient de dépasser un Verstappen hors du coup depuis son tête à queue.  La prochaine cible du Monégasque est désormais la deuxième place de Perez et les chronos parlent pour lui puisqu'il roule actuellement deux secondes plus vite que le Mexicain.

A 7 tours du but, Charles revient à 5 secondes de Perez mais un tout petit écart de trajectoire lui fait perdre trois secondes et met quasiment un terme à ses espoirs pour la deuxième place. Son ingénieur continue de lui dire qu'il revient sur la Racing Point mais lorsqu'il veut lui annoncer l'écart avec Vettel (qui revient à deux secondes), il lui répond qu'il ne veut pas de cette information. Il semble très nerveux et vouloir la deuxième place à tout prix.

Sous le drapeau à damiers, Hamilton remporte son septième titre de Champion du Monde et égale Michael Schumacher ! Il est seul au monde, son seul rival est Bottas mais il est inexistant face à lui. La vraie question ce n'est pas combien de titres aura Hamilton au soir de sa retraite mais plutôt qui pourra l'empêcher d'en gagner d'autres.

Derrière le champion, la course n'est pas finie puisque Perez fait une erreur qui profite à Charles qui remonte deuxième à quatre virages de l'arrivée ! La joie est immense mais elle est de courte durée puisqu'au freinage suivant, il bloque ses roues et tire tout droit. Trop tard, Perez et Vettel sont déjà passés.

Charles ne termine finalement "que quatrième" mais sa course a été géniale. Le début de course a été un peu compliqué mais il est rapidement revenu vers le haut du classement. Dans les catégories inférieures, il a souvent été le plus rapide sous la pluie ou dans des conditions mixtes et il l'a encore prouvé aujourd'hui. La preuve puisqu'en début de course, il avait 20 secondes de retard sur Vettel et il termine juste derrière lui (devant sans son erreur). En milieu de course, il a repris 20 secondes à Sainz. Vraiment, il nous a régalé et même si cette erreur nous laisse un goût amer, nous sommes très fiers de lui. Il saura s'en relever.

La prochaine course se déroulera dans 15 jours à Bahreïn, un circuit qui lui a toujours réussi en terme de performances !

Classement de la course :
01. L. Hamilton (Mercedes)
02. S. Perez (Racing Point)
03. S. Vettel (Ferrari)
04. C. Leclerc (Ferrari)
05. C. Sainz (McLaren)
06. M. Verstappen (Red Bull)
07. A. Albon (Red Bull)
08. L. Norris (McLaren)
09. L. Stroll (Racing Point)
10. D. Ricciardo (Renault)
11. E. Ocon (Renault)
12. D. Kvyat (Alpha Tauri)
13. P. Gasly (Alpha Tauri)
14. V. Bottas (Mercedes)
15. K. Raïkkönen (Alfa Romeo)
16. G. Russell (Williams)
17. K. Magnussen (Haas) OUT
18. R. Grosjean (Haas) OUT
19. N. Latifi (Williams) OUT
20. A. Giovinazzi (Alfa Romeo) OUT

TOP 5 du championnat des pilotes : 
01. L. Hamilton : 307 points (Champion du Monde)
02. V. Bottas : 197 points
03. M. Verstappen : 170 points
04. S. Perez : 100 points
05. C. Leclerc : 97 points
...
13. S. Vettel : 33 points

Classement des constructeurs : 
01. Mercedes : 504 points
02. Red Bull : 240 points
03. Racing Point : 154 points
04. McLaren : 149 points
05. Renault : 136 points
06. Ferrari : 130 points
07. Alpha Tauri : 89 points
08. Alfa Romeo : 8 points
09. Haas : 3 points
10. Williams : pas de point

Déclaration de Charles après la course :
"J'ai tout perdu dans les trois derniers virages. À la fin, seuls les résultats comptent. J'ai été bon pendant une partie de la course mais nul quand ça comptait vraiment. C'est tout. Je suis très déçu. En revanche, je suis heureux pour Seb. La saison a été très difficile pour lui et il mérite tellement de monter sur le podium."

2 réflexions au sujet de « F1 2020 - Istanbul : Charles nous a quand même fait vibrer »

  1. Très joli course de Charles pleine de vaillance et d’abnégation et sa déclaration de fin de course est digne d’un grand champion qu’il est en train de devenir.
    Dague piciùn d’à rocha.

    1. Bonjour Giordano et merci pour votre commentaire ! :)
      L'heure des beaux jours se rapproche, bientôt Mercedes ne sera plus aussi forte avec Hamilton et Wolff sur le départ et c'est là qu'il faudra taper fort ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *