F1 2020 - Abu Dhabi : un 600ème article pour conclure une saison difficile

Au lendemain de sa neuvième place en qualifications, Charles s'élance douzième après ses trois places de pénalité. Le rythme d'hier semblait bon et une entrée dans les points semble possible malgré les longues lignes droites qui déplaisent fortement aux Ferrari.

Le choix des pneus au départ :
En tendres (rouges) : Norris, Albon, Stroll et les Alpha Tauri.
En durs (blancs) : Ricciardo, Vettel, Perez et Magnussen.
Les autres sont en médiums (jaunes).

A l'extinction des feux, Verstappen garde le bénéfice de sa pole position tandis que Charles prend un départ prudent. Au bout de la première ligne droite, le Monégasque est à la bagarre avec Ricciardo mais fini par perdre une place au profit de Vettel. Les Ferrari bouclent le premier tour sans avoir perdu de position mais l'ordre de leurs pilotes est inversé.

Au dixième tour, la Virtual Safety Car est activée puisque Perez abandonne une nouvelle fois sa Racing Point en bord de piste. C'était sa dernière course chez Racing Point. Grâce à cet incident, la majorité des pilotes s'arrêtent aux stands sauf Ricciardo, les Ferrari, Giovinazzi, Magnussen et Latifi. L'ingénieur de Charles lui a demandé de faire l'opposé de Ocon. Puisque le Français s'est arrêté, le Monégasque ne l'a pas fait. Après un peu d'hésitation, c'est finalement la Safety Car qui est envoyée en piste, le temps que la voiture de Perez soit manipulable.

Au restart, Charles ne peut rien faire contre la gomme neuve de ses adversaires. Sainz le dépasse dans la première ligne droite et espère sûrement qu'il sera capable de faire la même chose dès la saison prochaine à voitures égales. Sur une stratégie différente (en pneus durs), Vettel précède tout juste le Monégasque. Preuve que peu importe la stratégie, la voiture n'est pas performante.

Entre le vingtième et le vingt-troisième tour, Charles se fait dépasser par Stroll, Gasly et Ocon. Le moteur de la SF1000 ne l'aide clairement pas et les longues lignes droites doivent paraître très pénible au fil des tours. Lorsqu'il s'arrête enfin, il repart bon dernier. L'écart avec Vettel (huitième) est alors de 26 secondes, c'est moins qu'un arrêt aux stands.

Dix tours plus tard, le Monégasque poursuit sa remontée tandis que l'écart avec son équipier est descendu à 14 secondes. Au trente-septième tour, Vettel change ses pneus et sa nouvelle cible devient l'Alpha Tauri de Pierre Gasly (neuvième). Une cible qui n'en n'est même pas une puisqu'il se casse les dents sur l'Alfa Romeo de Raïkkönen durant toute la fin de course. Charles fulmine et son "Oh mon Dieu, c'est impossible, impossible !" témoigne de sa frustration.

Sous le drapeau à damier, Max Verstappen remporte une course totalement soporifique où il ne s'est rien passé du tout. Il devance Bottas et Hamilton qui n'ont jamais été dans la lutte pour la première place.

A un tour du vainqueur, les Ferrari terminent cette saison 2020 à l'agonie. Charles est treizième, Vettel quatorzième. Les stratégies ont été différentes mais au bout du compte, il n'y a que 5 secondes qui séparent les deux voitures. La SF1000 est tout simplement ratée et nous sommes bien contents que tout soit enfin fini !

Pour notre 600ème article, Charles n'aura pas pu réaliser de miracle. Il a été totalement dépendant de sa voiture et même Hamilton n'aurait probablement rien pu faire de plus dans cette voiture, tout Septuple Champion du Monde qu'il est.

Enfin, nous souhaitons vous proposer la radio de Sebastian Vettel, très émouvante et qui a pris le temps de chanter une chanson qu'il a lui-même écrite et le tout en Italien !

Classement de la course : 
01. M. Verstappen (Red Bull) Vainqueur
02. V. Bottas (Mercedes)
03. L. Hamilton (Mercedes)
04. A. Albon (Red Bull)
05. L. Norris (McLaren)
06. C. Sainz (McLaren)
07. D. Ricciardo (Renault)
08. P. Gasly (Alpha Tauri)
09. E. Ocon (Renault)
10. L. Stroll (Racing Point)
11. D. Kvyat (Alpha Tauri)
12. K. Raïkkönen (Alfa Romeo)
13. C. Leclerc (Ferrari)
14. S. Vettel (Ferrari)
15. G. Russell (Williams)
16. A. Giovinazzi (Alfa Romeo)
17. N. Latifi (Williams)
18. K. Magnussen (Haas)
19. P. Fittipaldi (Haas)
20. S. Perez (Racing Point) OUT

TOP 5 du championnat des pilotes : 
01. L. Hamilton : 347 points
02. V. Bottas : 223 points
03. M. Verstappen : 214 points
04. S. Perez : 125 points
05. D. Ricciardo : 119 points
...
08. C. Leclerc : 98 points

13. S. Vettel : 33 points

Classement des constructeurs : 
01. Mercedes : 573 points
02. Red Bull : 78 points
03. McLaren : 202 points
05. Racing Point : 195 points
06. Renault : 181 points
04. Ferrari : 131 points
07. Alpha Tauri : 107 points
08. Alfa Romeo : 8 points
09. Haas : 3 points
10. Williams : pas de point

Déclaration de Charles après la course :
"Nous avons essayé une stratégie différente car nous savions que nous n'étions pas assez rapides pour battre les voitures de devant. Nous avons tenté un coup de poker mais ça n'a pas marché. Sans grandes surprises je dirais. Je suis déçu de terminer la saison de cette manière mais d'un point de vue global, elle a été très difficile pour nous et je suis content qu'elle se termine. J'espère que la voiture de l'année prochaine sera plus compétitive parce que ça fait mal pour nous et pour les fans. Nous avons beaucoup travaillé cette année et je pense que nous avons de bonnes évolutions qui arrivent sur la voiture de l'année prochaine. C'est plutôt positif mais il faudra aussi voir à quel point les autres équipes ont progressé. Je pense que nous serons dans une bien meilleure position en 2021. Normalement, nous devrions être un peu moins performants que l'année dernière mais bien plus que cette année. Cette sixième place au championnat fait très mal mais je voudrais dire aux fans que j'ai tout donné."


Photo : racefans.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *