F1 - Portimao : Charles aura une bonne carte à jouer au départ !

Trois semaines après le Grand Prix d'Imola, le monde de la F1 arrive à Portiamo pour la troisième manche du championnat. L'occasion pour Charles de retrouver un circuit qu'il adore et qu'il a découvert en 2015 lorsqu'il roulait en Formule 3.

La première journée se déroule bien mais les essais libres 1 ne dévoilant rien de très important, notre attention s'est portée sur les essais libres 2. Nous avons pu comparer les tours des McLaren et des Ferrari en simulation de course et voici ce qu'il en ressort.

Ricciardo est le plus rapide en médiums (jaunes) mais sa moyenne n'est que 2 à 3 dixièmes plus rapide que celle de Sainz sur la même gomme. En revanche, la moyenne de Charles en tendres (rouges) est de 1'24''560 tandis que celle de Norris n'est que de 1'25''775. Evidemment, nous ne connaissons pas la quantité d'essence embarquée mais les rouges semblent plus à l'aise que les oranges. Nous avons également remarqué que les médiums étaient plus rapides que les tendres.

Les essais libres 3 donnent l'avantage à Ferrari en terme de performance. A l'épingle du virage 5 par exemple, on voit clairement que la SF21 pivote très bien tandis que la McLaren a tendance à sous-virer à chaque tour. Charles termine sixième, juste devant Sainz mais en ayant été gêné par le trafic dans 90% de ses tours rapides.

A 16h, l'heure du goûter laisse place à celle des qualifications !

Q1 - 18 minutes :
Après une erreur dans son premier tour lancé, Charles signe un 1'19''894 qui n'est pas suffisant pour pouvoir rester aux stands. Le Monégasque doit utiliser un deuxième train de pneus neufs pour se qualifier et il y parvient sans problème. Contrairement à lui, Ricciardo crée la surprise en se faisant éliminer dès la Q1 ! La stratégie de McLaren a été très bizarre puisqu'ils ont utilisé un train de médiums (jaunes) dès le premier run alors que personne d'autre ne l'a fait. Incompréhension totale dans le clan de l'Australien après s'être clairement tiré une balle dans le pied.

Les éliminés : Ricciardo, Stroll, Latifi, Schumacher et Mazepin.

Q2 - 15 minutes :
A la reprise, Charles prend le meilleur temps provisoire en 1'19''434 avec des pneus médiums. Sainz le suit à quelques millièmes près. Dans sa deuxième tentative, il améliore très légèrement en 1'19''107 mais pour passer en Q3, les Ferrari vont sans doute devoir monter les pneus tendres.

Pourtant, chez Ferrari, on ne met pas ses œufs dans le même panier. Sainz repart en tendres (rouges) tandis que Charles insiste sur les médiums (jaunes). Profitant chacune d'une aspiration, les deux Ferrari passent en Q3 en terminant sixième et septième.

Les éliminés : Russell, Giovinazzi, Alonso, Tsunoda et Räikkönen.

Q3 - 12 minutes :
Avec une McLaren éliminée et très loin derrière, l'objectif est clair : il faut terminer cette qualification devant Norris ! Le Britannique démarre d'ailleurs cette dernière partie des qualifications en pneus usés.

Dans la première tentative, Charles signe le sixième temps en 1'19''306, deux dixièmes derrière Sainz et un derrière Norris. Lors de la deuxième, la magie Monégasque ne fait pas effet. Il reste derrière le duo cité et voit son équipier le battre pour la première fois de la saison dans l'exercice des qualifications.

Si Sainz remplit parfaitement sa part du contrat en terminant cinquième devant Norris, Charles est seulement huitième, mais, il sera le seul (avec les Mercedes) parmi les dix premiers à partir en pneus médiums. Et ça, c'est un très bel avantage pour la course !

Norris étant un peu en retrait sur les simulations de course, Charles devra rapidement le dépasser (en plus de Ocon) et engager la poursuite vers Sainz le plus vite possible. Vous l'aurez compris, le premier relai sera crucial !

Classement des qualifications :
01. V.Bottas (Mercedes)
02. L.Hamilton (Mercedes)
03. M.Verstappen (Red Bull)
04. S.Perez (Red Bull)
05. C.Sainz (Ferrari) 
06. E.Ocon (Alpine)
07. L.Norris (McLaren)
08. C.Leclerc (Ferrari)
09. P.Gasly (Alpha Tauri)
10. S.Vettel (Aston Martin)
11. G.Russell (Williams)
12. A.Giovinazzi (Alfa Romeo)
13. F.Alonso (Alpine)
14. Y.Tsunoda (Alpha Tauri)
15. K.Räikkönen (Alfa Romeo)
16. D.Ricciardo (McLaren)
17. L.Stroll (Aston Martin)
18. N.Latifi (Williams)
19. M.Schumacher (Haas)
20. N.Mazepin (Haas)

Déclaration de Charles :
"Normalement, quand j'arrive aux qualifications, j'ai assez de confiance pour faire le tour, mais ce n'était pas comme ça aujourd'hui. En Q3 je n'étais pas au niveau. Carlos a fait du bon travail. Heureusement, j'ai réalisé mon meilleur tour de Q2 avec les médiums et ça nous aidera pour la course. Nous avons vu lors des essais libres 2 que le graining est plus important sur le tendre. Nous serons tous proches mais si les conditions sont comme en qualifications ce sera très difficile. Ce sont ceux qui feront le moins d'erreurs qui termineront devant car perdre la voiture est très facile, surtout l'arrière qui bouge beaucoup. Il est difficile de dire qui sera le favori."

 


Photo : FOTO COLUMBO

2 réflexions au sujet de « F1 - Portimao : Charles aura une bonne carte à jouer au départ ! »

    1. Bonjour Pierre ! Pardon pour la réponse un peu tardive. A la régulière, Charles n'a malheureusement pas la moindre chance de gagner une course cette année mais nous le savions déjà. Si les Mercedes et les Red Bull venaient toutes les quatre à abandonner (ou être très TRES attardées), alors là ce serait différent :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *