F1 2021 - Barcelone : Quel tour de Charles !

Si vous étiez en quarantaine, complètement coupé du monde, oui la saison de Formule 1 est relancée et oui Ferrari est de nouveau aux affaires. Après trois Grand Prix, la Scuderia n'est logiquement pas encore dans le rythme des Flèches d'Argents mais si elles peuvent accrocher celui des McLaren, ce serait déjà très bien.

La journée d'hier à Montmelo, s'est déroulé sans accro dans le programme pour Charles, qui a réalisé 25 tours lors des essais libres 1, en testant d'abord les gommes durs (blanches), puis réalisant des tests d'aéro sur gommes médiums (jaunes). Il termine cette séance cinquième et on sent déjà Charles à son aise sur ce tracé Catalan.

L'après-midi, le travail des essais libres 2 s'est grandement axé sur l'équilibre de la voiture, c'est en simulation qualifications avec des pneus tendres (rouges) que Charles s'est hissé à la troisième place sur la feuille des temps, à moins de deux dixième d'Hamilton.

Ce matin, lors des essais libres 3, Charles confirme sa bonne forme en terminant cette session à nouveau troisième. Tout cela est de bonne augure pour les qualifications, il ne reste qu'à confirmer avec une deuxième ligne ?

A 15h10 , le moment fatidique est enfin arrivé. Plus besoin de se cacher : place aux qualifications !

Q1 - 18 minutes :
C'est sous un beau ciel bleu et un grand soleil, que la Q1 démarre pour Charles. Il fait le choix des gommes tendres (rouges), comme l'ensemble des pilotes (seules les Mercedes sont en médiums). Pour son premier tour chrono, Charles établi un temps en 1'18"421, qui le place cinquième.
A trois minutes de la fin, Charles maintenant neuvième, doit ressortir pour assurer un autre chrono et se propulser sereinement en Q2. Toujours sur le même type de gommes, notre Monégasque "claque" le tour qu'il fallait et termine troisième à deux dixième de Norris. Sainz, septième, sera également de la partie en Q2.

Les éliminés : Tsunoda, Räikkönen, Schumacher, Latifi, Mazepin.

Q2 - 15 minutes :
De nouveau en gommes tendres, Sainz ouvre la piste juste devant Charles. Il n'y aura cependant, pas d'effet d'aspiration donné à la monoplace n°16 par l'Espagnol. Avec un tour plutôt clair, Charles termine son avec un chrono en 1'17"919, ce qui ne suffira pas pour en rester là et attendre Q3 dans les stands.
De nouveau à trois minutes de la fin, avec une piste seule pour lui devant, Charles attaque son deuxième "run en mode push" et améliore son temps de deux dixièmes. Sur le fil, les deux Ferrari sont en Q3.

Les éliminés : Stroll, Gasly, Vettel, Giovinazzi, Russel.

Q3 - 12 minutes :
Comme Norris, Charles est chaussé en gommes tendres usées pour sa première tentative. Avec un tour solide mais sans réelle performance de sa monoplace, il est seulement septième à son retour aux stands. La surprise vient pour le moment du Français Ocon qui est quatrième sur le tableau de temps mais déjà  un gouffre de huit dixième entre lui et Hamilton qui signe, pour l'histoire, la centième pole de sa carrière.

Pour la dernière tentative, Charles, exploite enfin tout (et peut-être un peu plus) le potentiel de sa SF21 et signe une superbe quatrième place ! C'est la troisième fois en quatre courses qu'il partira depuis cette place. Un avantage qu'il faudra concrétiser en course !

Classement des qualifications :
01. L. Hamilton (Mercedes)
02. M. Verstappen (Red Bull)
03. V. Bottas (Mercedes)
04. C. Leclerc (Ferrari)
05. E. Ocon (Alpine)
06. C. Sainz (Ferrari) 
07. D. Ricciardo (McLaren)
08. S. Perez (Red Bull)
09. L. Norris (McLaren)
10. F. Alonso (Alpine)
11. L. Stroll (Aston Martin)
12. P. Gasly (Alpha Tauri)
13. S. Vettel (Aston Martin)
14. A. Giovinazzi (Alfa Romeo)
15. G. Russell (Williams)
16. Y. Tsunoda (Alpha Tauri)
17. K. Räikkönen (Alfa Romeo)
18. M. Schumacher (Haas)
19. N. Latifi (Williams)
20. N. Mazepin (Haas)

Le mot de Charles après les qualifications :
"Je suis content de finir quatrième, c'était le tour que je voulais faire même si j'aurais pu faire un poil mieux dans le dernier secteur. Je suis également content de mon tour de Q2, celui où je roulais avec les pneus du départ. Nous devrions être rapides en course et notre simulation d'hier était encourageante. Alpine était très compétitif également et ce sera difficile de les garder derrière nous. On verra bien demain mais j'ai bon espoir."


Photo :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *