F1 2021 - Barcelone : Charles confirme en course !

Nous sommes dimanche et c’est le jour des points, ici en Catalogne, à l’occasion de ce trente et unième Grand Prix d’Espagne. Malgré le grand ciel bleu, les odeurs de tapas et la sangria, Montmelo devient au fil des ans une terre Anglaise et le royaume d’Hamilton, grâce à ses quatre succès sur les quatre dernières éditions. Charles, qui depuis le début du week-end nous fait forte impression au volant de sa SF21, a réussi à confirmer hier en qualifications avec une belle quatrième place.

Souvenons-nous que sur ce tracé, l’an dernier, notre Monégasque avait abandonné au trente-septième tour sur casse mécanique. Il aura forcément aujourd’hui à cœur de voir le drapeau à damier et pourquoi pas renouer avec le podium.

Le tour de formation lève le voile sur le choix des pneus :
Tout le monde est en gommes tendres (rouges) sauf Räikkönen en médiums (jaunes).

A l’extinction des feux, Charles, après trois virages passe, Bottas alors qu'il avait un Ricciardo très menaçant dans les rétroviseurs. Il faut maintenant conserver un rythme très élevé pour espérer creuser un écart, en prévision de l'activation du DRS d'ici quelques minutes. Devant, c'est bien Verstappen qui est en tête suite à un dépassement plus que musclé dès le premier virage de ce Grand Prix sur Hamilton.

Au début du septième tour, cela tient pour notre Monégasque mais Bottas parvient à rester dans la seconde alors que derrière Ricciardo avec sa McLaren ne semble pas réussir à tenir le rythme.

Au neuvième tour, le Japonais Tsunoda a un problème technique (casse moteur) dans le virage 10 et occasionne l'entrée de la Safety Car. Dommage pour Charles, la relance s'annonce très compliquée. Un tour plus tard, la Safety Car s'efface et Charles se relance très intelligemment, ce qui lui permet de conserver encore au moins pour quelques tours ce podium provisoire.

Le troisième secteur, mieux maitrisé par Charles, lui permet de contenir le Finlandais à plus d'une seconde à l'arrivée sur la ligne des stands. Mais cela discute beaucoup avec son ingénieur de course à la radio, lui demandant de passer du mode "Soc 8" à "Soc 7" puis "Soc 6".
Au dix-septième tour, on annonce à Charles qu'on passe sur le plan B alors que Sainz sera maintenant sur le plan C. Quelle joie de voir cette SF21 de Charles réussir à maintenir une Mercedes derrière elle à la régulière.

L'arrêt de Bottas au vingt-quatrième tour ne sera pas couvert par Charles qui préfère rester en piste. Comme il n'a plus personne devant et derrière lui, cela devrait lui permettre d'aligner les tours rapides avec ses gommes tendres toujours performantes. Bottas, après un tour sur ses gommes médiums accuse maintenant un retard de dix-neuf secondes et on annonce au Monégasque qu'il faudra s'arrêter dans un maximum de quatre tours.

Ce dernier fait le choix de rentrer aux stands à la fin du vingt-neuvième tour mais à la sortie c'est bien dix secondes qui le séparent maintenant du Finlandais et lui font perdre la troisième position. Il a cependant une avance confortable de neuf secondes sur Ricciardo, ce qui devrait l'aider à économiser ses gommes dans le but de bien suivre le plan B, qui était visiblement de ne réaliser qu'un seul arrêt.

Au trente-sixième tour, Sainz, septième, se rapproche de Perez doucement qui lui-même butte sur Ricciardo, ce qui a pour effet de créer un bouchon qui va grandement aider Charles, toujours dix secondes devant.

Au quarante-quatrième tour, en tête de course, Hamilton tente un coup de poker sur Verstappen en se jetant dans les stands pour un deuxième arrêt. Il ressort en gommes médiums usées pour une chasse de vingt-deux tours sur le Hollandais !

Suite à un deuxième arrêt de Sainz et Ricciardo, c'est maintenant Perez que Charles a dans ses rétroviseurs, certes à quinze secondes pour le moment mais cela risque de fondre comme neige au soleil.

Au cinquante-quatrième tour, Bottas fait également le choix de rentrer à son stand pour qu'on lui chausse des gommes tendres et il ressort quatre secondes derrière. La fin du Grand Prix s'annonce disputée pour notre Monégasque qui s'est déjà bien employé pour repartir de Catalogne avec un maximum de points au championnat.

Légèrement sous pression à cet instant, Charles demande à sa radio qu'on le laisse tranquille, alors que Bottas le double sans difficulté au bout de la ligne droite dans le cinquante-septième tour, DRS grand ouvert.

Derrière, la menace disparaît lorsque Perez rentre aux stands également. Il faut maintenant que Charles gère sa fin de course, cette quatrième place est à portée de main. Finalement, à cinq tours de l'arrivée, le stand de la Scuderia rappelle finalement Charles, pour finir en gommes tendres et pourquoi pas essayer d'aller chercher le meilleur tour en course.

Sous le drapeau à damier, malgré une belle opposition de Verstappen, Montmeló est et reste pour une cinquième année de rang, le terrain de jeux de Lewis Hamilton. De son côté, Charles confirme sa belle qualification en terminant à la quatrième position et en empochant douze points très précieux.

Classement de la course : 
01. L. Hamilton (Mercedes) Vainqueur
02. M. Verstappen (Red Bull)
03. V. Bottas (Mercedes)
04. C. Leclerc (Ferrari) 
05. S. Perez (Red Bull)
06. D. Ricciardo (McLaren)
07. C. Sainz (Ferrari) 
08. L. Norris (McLaren)
09. E. Ocon (Alpine)
10. P. Gasly (Alpha Tauri)
11. L. Stroll (Aston Martin)
12. K. Räikkönen (Alfa Romeo)
13. S. Vettel (Aston Martin)
14. G. Russell (Williams)
15. A. Giovinazzi (Alfa Romeo)
16. N. Latifi (Williams)
17.  F. Alonso (Alpine)
18. M. Schumacher (Haas)
19. N. Mazepin (Haas)
20. Y. Tsunoda (Alpha Tauri) OUT

TOP 5 du championnat des pilotes : 
01. L. Hamilton : 94 points
02. M. Verstappen : 80 points
03. V. Bottas : 47 points
04. L. Norris : 41 points
05. C. Leclerc : 40 points
...
08. C. Sainz : 20 points

Classement des constructeurs : 
01. Mercedes : 141 points
02. Red Bull : 112 points
03. McLaren : 65 points
04. Ferrari : 60 points
05. Alpine : 15 points
06. Alpha Tauri : 10 points
07. Aston Martin : 5 points
08. Alfa Romeo : 0 point
09. Williams : 0 point
10. Haas : 0 point

Déclaration de Charles après la course :
"Très honnêtement, avec le potentiel actuel de notre voiture, nous avons fait la course parfaite. Nous avons été très compétitifs par rapport à nos rivaux et nous devons être fiers. D’un autre côté, c’est frustrant de tout donner, de tout réussir à 100%, tout ça pour finir quatrième. Il y a encore beaucoup de travail à faire pour nous mais quand on voit où l’on était l’an dernier, c’est très motivant pour toute l’équipe ! Notre voiture à l’air de plutôt bien marcher dans les virages lents et j’espère que nous serons aussi compétitifs qu’ici voire plus !"


Photo :

5 réflexions au sujet de « F1 2021 - Barcelone : Charles confirme en course ! »

  1. Bonjour,

    Je me permets de vous contacter parce que je fais un article sur Charles Leclerc et la notoriété qu'il a par rapport à son palmarès. Est-ce qu'un des auteurs des articles de cette page (ou un des fans) serait d'accord pour répondre à quelques questions ?
    Merci d'avance de votre réponse,

    Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *