Charles Leclerc Spa-Francorchamps 2021

F1 2021 - Spa-Francorchamps : des points attribués mais pas de course !

Deux ans après le décès d'Anthoine Hubert, le monde de la F1 revient sur le circuit de Spa-Francorchamps. Le souvenir du Français reste dans l'esprit de tous et peut-être même encore plus dans les nôtres, puisque nous avons eu la chance de le côtoyer et d'échanger avec lui du karting à la Formule 2. Sa disparition nous rappelle que ce sport dont nous sommes tous amoureux peut être parfois très douloureux.

Côté piste, la journée du vendredi est assez mitigée. Après un solide quatrième temps en essais libres 1, Charles termine les essais libres 2 dans le mur de pneus. Si l'accident ne semble pas très important puisque seule la suspension avant gauche et l'aileron avant sont endommagés, Ferrari ne veut pas prendre de risque. Après avoir accumulé cet accident à celui du Hungaroring provoqué par Stroll, les rouges décident de changer le châssis du Monégasque. Un choix sécuritaire mais évident.

Samedi, la pluie s'invite dès la matinée et les essais libres 3 ne reflètent pas grand chose. Les pilotes n'ont pas voulu prendre trop de risques et c'est ce qui explique la quatorzième place de Sainz et la seizième de Charles. C'est toujours sous la pluie mais dans une totale inconnue que s'élancent les 20 pilotes pour les qualifications.

La Q1 se passe normalement pour les Ferrari. Même si le rythme n'est pas encore celui espéré, il semble déjà meilleur que celui vu en FP3. En Q2, l'ingénieur de Charles le rappelle aux stands avant la moitié de la session. Le Monégasque s'exécute mais fait savoir qu'il n'est pas d'accord avec cette décision. Il aurait voulu rester en piste plus longtemps et s'arrête au dernier moment. Le reste de la qualif lui donne raison puisque, comme son équipier (sur la même stratégie), il se retrouve éliminé. C'est dommage puisque des pilotes comme Gasly, Ocon et l'excellent Russell ont amélioré dans leur premier tour. S'il avait eu des pneus plus neufs en fin de session, il aurait pu passer en Q3.

D'un point de vue positif, on peut se dire que Charles mène désormais 9 à 3 dans l'exercice des qualifications.

Classement des qualifications :
Image

Aujourd'hui, la course ne pourrait même pas avoir lieu. La preuve avec Perez qui se sort dès le tour de mise en grille et termine dans le mur de pneus.

Après 30 minutes de retard (15h30), deux tours de formation sous Safety Car sont effectués mais les conditions sont trop précaires pour donner le départ. La FIA prend donc la décision de déployer le drapeau rouge, le temps que le ciel termine son gros caprice.

Malheureusement, la météo ne s'arrangeant pas, ce n'est qu'à 18h17 que le départ est donné, soit 3h de retard ! A cet instant, il reste 59 minutes de course et les pilotes s'élancent de nouveau derrière la Safety Car.

Après trois tours effectués, le drapeau rouge est de nouveau déployé. C'est tout à fait logique puisque la visibilité est quasi nulle. La FIA a simplement attendu le plus de temps possible pour envoyer les pilotes en piste effectuer ces fameux deux tours minimum qui leurs octroient 50% des points. C'est une situation ubuesque qui fait honte à la F1. Devant la vision des radars de Météo France qui n'annonçait aucune amélioration avant la nuit, il aurait fallu arrêter la course dès la première heure d'attente. Malheureusement, l'argent et les droits TV ont une fois de plus le dernier mot et c'est bien dommage. Il n'y a eu aucun respect pour les spectateurs et les commissaires transis de froid, en plus des millions de téléspectateurs devant leur télévision.

La prochaine course c'est dès la semaine prochaine, à Zandvoort. Une piste très étroite, où les dépassements sont presque impossibles et que Charles connaît déjà puisqu'il y a roulé en 2015.

Classement de la course :
01. M.Verstappen (Red Bull) Vainqueur
02. G.Russell (Williams)
03. L.Hamilton (Mercedes)
04. D.Ricciardo (McLaren)
05. S.Vettel (Aston Martin)
06. P.Gasly (Alpha Tauri)
07. E.Ocon (Alpine)
08. C.Leclerc (Ferrari) 
09. N.Latifi (Williams)
10. C.Sainz (Ferrari)
11. F.Alonso (Alpine)
12. V.Bottas (Mercedes)
13. A.Giovinazzi (Alfa Romeo)
14. L.Norris (McLaren)
15. Y.Tsunoda (Alpha Tauri)
16. M.Schumacher (Haas)
17. N.Mazepin (Haas)
18. L.Stroll (Aston Martin)
19. K.Raikkonen (Alfa Romeo)
20. S.Perez (Red Bull)

TOP 7 du classement des pilotes : 
01. L.Hamilton : 202.5 points
02. M.Verstappen : 199.5 points
03. L.Norris : 113 points
04. V.Bottas : 108 points
05. S.Perez  : 104 points
06. C.Sainz : 83.5 points
07. C.Leclerc : 82 points

Classement des constructeurs : 
01. Mercedes : 311 points
02. Red Bull : 304 points
03. McLaren : 169 points
04. Ferrari : 166 points
05. Alpine : 80 points
06. Alpha Tauri : 72 points
07. Aston Martin : 53 points
08. Williams : 20 points
09. Alfa Romeo : 3 points
10. Haas : pas de point

Déclaration de Charles :
"Il n'y avait pas de visibilité aujourd'hui. Nous sommes tous là pour courir mais parfois, nous devons simplement accepter qu'aujourd'hui il n'y avait absolument aucune visibilité et dans ces cas-là, il vaut mieux s'arrêter avant que quelque chose de grave ne se produise. Je suis désolé pour les fans. Déjà pendant la parade des pilotes, nous avions un immense respect pour ceux qui sont restés en espérant que la course commence et cela n'a jamais été le cas. C'est dommage. Merci à tous d'être restés. "


Photo : beyondthegridiron.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *