F1 2021 - Zandvoort : des points très importants pour Ferrari !

Après 36 ans d'absence sur le circuit de Zandvoort, la Formule 1 revient ce week-end pour la treizième manche de ce championnat 2021. Le moment pour Charles de renouer avec la piste et les points pour son cinquantième départ au volant de la Ferrari, car entre l'abandon en Hongrie et la pluie à Spa la semaine dernière, il est grand temps de revoir un drapeau à damier. Mais attention, la physionomie de ce circuit au combien particulier, risque fort de nous apporter son lot de bonnes et mauvaises surprises.

Vendredi : 
La journée démarre avec la première séance libre, marquée par le long drapeau rouge causé par l'arrêt en piste de la monoplace de Vettel. Charles arrive quand même à signer le quatrième temps de cette session avec douze tours sur la gomme dure (blanche).
L'après-midi, lors de la deuxième séance libre, après vingt-neuf tours, où Charles alterne entre gommes médium et tendres, puis simulation, qualification et course, il se hisse tout simplement en haut de la feuille de temps avec un chrono en 1'10"902.

Samedi :
La troisième séance libre est bien moins encourageante que la deuxième. Notre Monégasque boucle vingt tours et termine avec un neuvième temps, cette ultime session avant les qualifications. Pendant ce temps, Sainz fait une sortie dans le virage trois qui va bien endommager sa monoplace. Espérons que la Scuderia aura collecté suffisamment de données et pourra réparer la voiture pour cet après-midi.

A 15h, plus de droit à l'erreur. Place aux qualifications !

Au démarrage de la Q1, Charles s'élance en gommes tendres pour un premier tour lancé qui le hisse directement à la quatrième position. Seules les flèches d'argent font le choix de la gomme médium en ce début de session. Notre Monégasque enchaine ensuite avec deux tours pour refroidir ses gommes, récupérer des informations de son ingénieur et se relance pour une deuxième tentative en toute fin de session. En amélioration sur tout ses secteurs avec un temps en 1'09"829, Charles termine cette Q1 en haut de la feuille de temps et s'assure donc largement son passage en Q2.

Pour la Q2, Charles s'est bien facilité la vie en assurant un magnifique tour en première tentative qui le place juste derrière Verstappen. A quatre minutes de la fin, Russell sort de piste, provoque un drapeau rouge et annule tous les temps en cours des autres monoplaces. A la reprise, c'est ensuite l'autre Williams qui va heurter les barrières Tecpro et mettre fin cette fois à la Q2. Charles, qui était resté dans son stand, économise donc un train de gommes.

Durant la Q3, la Ferrari numéro 16, malgré deux bons chronos, ne peut qu'observer l'écart avec la tête établi par Verstappen et Hamilton, impossible à rattraper. Même Gasly viendra se loger devant Charles, lui laissant la cinquième place sur la grille et avoir une troisième ligne rouge.

Dimanche, Verstappen aura fort à faire pour conserver la tête avec Hamilton et Bottas dans ses rétroviseurs alors que Perez ne partira que seizième.

Classement des qualifications :Image

Dimanche :
A 15h, le moment tant attendu du Grand Prix est arrivé. A l’extinction des feux, Charles fait un beau départ et conserve sa position comme les pilotes des trois premières lignes. Sainz, qui fait tampon sur les deux Alpine et Ricciardo en ce début de course, permet à notre Monégasque de pouvoir se concentrer sur la chasse de Gasly qui ne s’annonce pas simple tant le Français a du rythme.
Charles accuse déjà au cinquième tour un retard de plus de trois secondes mais conserve aussi peut-être un peu de fraicheur sur ses gommes tendres pour la fin de son relai.

Au début du onzième tour, Charles arrive à stabiliser son écart avec Gasly mais malgré un pilotage et des gommes propres, la Ferrari semble en souffrance et son stand lui annonce un passage au plan B.
Après vingt tours, il n'y a toujours pas eu d’incident. Les positions sont quelque peu figées, en tête, Hamilton ne trouvant pas la solution pour aller au combat avec Verstappen et Charles accusant déjà un retard de trente secondes sur le Hollandais, le podium sera intouchable à la régulière aujourd’hui mais de gros points sur McLaren sont à prendre.

On arrive dans le vingt-quatrième tour. Alors que Charles revient dans la zone DRS de Gasly, son ingénieur l’appelle à son stand mais au dernier moment on lui demande de rester en piste alors que Gasly, lui, rentre à son stand et ressort en gommes médiums.
Charles, au trentième tour, n'est toujours pas rentré aux stands, et Gasly est si rapide que l’écart risque d'être trop important s'il s'arrête à ce moment. Mise-t'on chez Ferrari sur un seul arrêt ? Est-ce le plan B ?

Autour de la mi-course
, Charles qui était le seul pilote des 6 premières positions à ne pas être encore rentré à son stand, est enfin appelé et ressort en gommes dures avec onze secondes de retard sur Gasly.
Il est plus rapide que le Français en ce début de relai mais la remontée s’annonce difficile.

Il reste maintenant vingt tours, Charles essaye de refaire son retard mais Gasly tient bon et ne lâche que quelques dixièmes à chaque tour.
Dans le tour cinquante-huit, on demande à Charles de passer en mode « Race » et d’attaquer. L’objectif est simple, refaire le retard sur Gasly rapidement pour s’ouvrir une fenêtre de tours suffisamment confortable pour le dépasser.

Dans les dix derniers tours, Charles doit reprendre encore quatre secondes sur le Français. C'est mathématiquement tout à fait possible mais les gommes dures de notre Monégasque ont maintenant vingt-huit tours et leurs performances semblent s'effondrer. Le drapeau bleu pour laisser passer Verstappen et Hamilton signe la fin des espoirs de Charles car l'opération lui fait perdre quatre secondes.

Sur la ligne d'arrivée, Charles n'aura pas réussi son plan B et restera cinquième comme sa position sur la grille de départ mais il aura malgré une Ferrari en difficulté sur le premier relai, réussi un très beau Grand Prix et reprend de gros points sur McLaren et Sainz. En tête, c'est bien Verstappen qui arrache la victoire sur ses terres et Hamilton qui termine deuxième (avec le point du meilleur tour), suivi de Bottas.

Classement de la course :Image

TOP 5 du championnat : 
01. M. Verstappen : 224,5 points
02. L. Hamilton : 221,5 points
03. V. Bottas : 123 points
04. L. Norris : 114 points
05. S. Perez : 108 points
...
06. C. Leclerc : 92 points
07. C. Sainz : 89,5 points

Classement des constructeurs :
01. Mercedes : 344,5 points
02. Red Bull : 332,5 points
03. Ferrari : 181,5 points
04. McLaren : 170 points
05. Alpine : 90 points
06. Alpha Tauri : 84 points
07. Aston Martin : 53 points
08. Williams : 20 points
09. Alfa Romeo : 3 points
10. Haas : pas de points

Déclaration de Charles après l'arrivée :
"Je suis assez content de notre performance globale de ce week-end. Terminer avec les deux voitures dans les points aujourd'hui est un bon résultat. Le départ était bon, mais ensuite je ne voulais pas prendre trop de risques. Je pense que la principale surprise pour tout le monde était de savoir combien de temps les médiums pouvaient durer. Pourtant, je pense que la combinaison Soft-Hard était le bon choix pour nous. Nous étions très proches de la voiture devant, mais ce n'était tout simplement pas suffisant aujourd'hui. L'ambiance était incroyable, et c'était vraiment génial de voir autant de gens applaudir dans les tribunes. J'ai hâte de voir la même chose, juste en rouge, à Monza la semaine prochaine."


Photo : Media Ferrari

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *