F1 2021 - Mexico : un beau résultat d'équipe !

Une semaine après la belle course de Charles à Austin, nous voilà au Mexique où on se souviendra qu'en 2019, il s'était élancé en pole position avant de finir quatrième. Compte tenu de l'état de forme de Ferrari en cette fin de saison, répéter un tel exploit est clairement à leur portée.

Vendredi sur une piste poussiéreuse, Charles s'élance en pneus tendres (rouges) pour la première séance. Il parcours quatorze tours avant de chausser des durs (blancs) et six tours plus tard, partir en tête-à-queue dans le dernier virage où il endommage son aileron arrière. Après les réparations d'usage, il n'améliore pas son chrono de 1'19"667 et se classe huitième.
L'après-midi, pour la deuxième séance, il réalise vingt-huit tours sur une piste qui s'est nettement améliorée, alternant des tours en simulation qualifications et course légèrement derrière Sainz.

Samedi, pour la troisième séance libre, Charles réalise vingt tours en gommes tendres (jaunes), sans vraiment trouver de rythme. Il ne se classe que neuvième et nous espérons que lui et ses ingénieurs trouveront ce qu'il lui manque depuis le début du week-end.

A 21h00, l'heure est aux qualifications.

La Q1 commence en gommes tendres (rouges) pour Charles. Il réalise un bon chrono, juste avant que Stroll ne fasse agiter le drapeau rouge, après avoir perdu sa monoplace au début de la ligne droite des stands.
A la reprise, notre Monégasque élève son niveau et gagne trois dixièmes. Il s'assure un passage en Q2. A deux minutes du damier, il préfère quand même ressortir avec les autres et améliore de nouveau. Le voilà cette fois deuxième derrière Bottas. Notons que s'il n'était pas ressorti, son chrono initial ne lui aurait pas permis de passer en Q2. Il a donc fait le bon choix.

En Q2, Charles chausse des gommes médiums (jaunes) et se place quatrième après sa première tentative. Malgré une deuxième tentative, il n'arrive pas à améliorer son chrono et termine sixième, validant son billet pour participer à la Q3, tout comme son coéquipier.

Pour la Q3, nous avons cinq écuries au complet (Red Bull, Mercedes, McLaren, Ferrari et Alpha Tauri). De retour en pneus tendres (rouges), Charles boucle sa première tentative à la sixième place, une seconde pleine derrière Bottas.
Notons que Ferrari n'a pas joué la carte de l'aspiration avec ses deux pilotes, contrairement à McLaren et Alpha Tauri.

Dans sa dernière tentative, il fait une erreur et n'améliore son temps que de deux centièmes. Les autres améliorent aussi et le font reculer de deux places au classement. Sur la grille, il ne s'élancera que huitième pendant que Bottas signe la pole à la surprise générale et que Sainz accroche le sixième temps.

Classement des qualifications :
Image

Dimanche, les conditions sont excellentes et nous n'aurons pas droit à la moindre goutte de pluie alors que Charles semble avoir passé sa frustration des qualifications et est maintenant concentré pour remonter au plus vite sur la tête de course.

A l'extinction des feux, Charles alors en gommes tendres comme la quasi totalité des pilotes (en dehors de Tsunoda et Ocon), s'arrache avec brio de sa position mais devant alors que Verstappen passe les Mercedes, Ricciardo accroche Bottas au passage du virage un qui entraine le K.O. de Tsunoda et le déploiement de la Safety Car.

Au restart, Charles maintenant cinquième, assure derrière Gasly avec Sainz dans ses rétroviseurs. Mais après quelques tours, notre Monégasque voit son copain s'éloigner devant, l'Alpha Tauri du Français confirme sur ce premier relai son très bon rythme en course et au passage du quinzième tour, il a maintenant quatre secondes d'avance sur Charles.

Dans le dix-huitième tour, alors que Charles commence à reprendre des dixièmes sur Gasly, il bloque ses roues malheureusement dans le stadium et reperd une seconde.
Quatre tours plus tard, Xavier Marcos Padros, l'ingénieur de course de Charles lui confirme à la radio qu'il est bien sur le plan A et qu'il est bien en compétition avec Gasly.
Les deux pilotes doivent maintenant dépasser les premiers retardataires.
Au trentième tour, Charles est appelé à son box et en ressort avec des gommes dures à la neuvième position juste derrière Alonso. Un tour plus tard c'est maintenant Gasly qui rentre, il ressortira de nouveau juste devant Charles (qui avait dépassé Alonso) mais les deux monoplaces sont maintenant à deux secondes.

Comme sur de nombreux Grand Prix cette saison, Charles est un peu isolé, n'arrivant pas à revenir sur les pilotes devant lui mais distançant ceux derrière, ce qui donne des courses quelque peu monotones, sans réel suspense ou dépassement flamboyant.

Nous sommes maintenant dans le quarante-troisième tour, Charles est repoussé à quatre secondes de Gasly et on sent qu'on va revivre le même scénario que sur les deux dernières courses.
A l'entrée du cinquantième tour, Charles échange beaucoup avec son ingénieur pour avoir des prévisions de résultats, en fonction d'un troisième arrêt aux stands.
Résultat : Charles reste en piste car la fenêtre de sortie derrière Räikkönen n'est pas idéale.
Charles en mauvaise posture sur ses gommes et perdant beaucoup de temps sur Gasly, on lui demande dans le cinquante huitième tour de s'effacer au profit de Sainz.
Alors qu'il reste dix tours, Charles possède un matelas de quatorze secondes d'avance sur son ancien coéquipier au volant de son Aston Martin.
Dans l'avant dernier tour, on demande à Sainz (qui ne parvient pas à revenir sur Gasly) de rendre à Charles sa position.

Sous le drapeau à damier, c'est un Verstappen impérial qui remporte ce Grand Prix du Mexique, devant un Hamilton solide en fin de course qui a bien résisté au héro local en la personne de Perez. Charles termine donc cinquième juste devant Sainz. Ils marquent à eux deux des points très importants pour le Championnat constructeur face aux McLaren.

Classement de la course :
Image

TOP 5 du championnat des pilotes : 
01. M. Verstappen : 312,5 points
02. L. Hamilton : 293,5 points
03. V. Bottas : 185 points
04. S. Perez : 165 points
05. L. Norris : 150 points
...
06. C. Leclerc : 138 points
07. C. Sainz : 130,5 points 

Classement des constructeurs : 
01. Mercedes : 478,5 points
02. Red Bull : 477,5 points
03. Ferrari : 268,5 points
04. McLaren : 255 points
05. Alpine : 106 points
06. Alpha Tauri : 106 points
07. Aston Martin : 68 points
08. Williams : 23 points
09. Alfa Romeo :11 points
10. Haas : pas de point

Déclaration de Charles après l'arrivée :
"Cinquième et sixième sont des résultats solides à ramener de ce week-end, car la course s'est déroulée un peu différemment de ce que nous avions prévu.
Mon premier relais sur les mediums était fort et mon rythme était très compétitif. Nous nous sommes arrêtés relativement tôt pour les durs afin d'essayer de mettre la pression sur Gasly devant nous, tandis que Carlos est parti longtemps pour créer un delta de pneus et essayer de le défier vers la fin de la course. Nous avons échangé nos positions mais malheureusement, aucun de nous n'a réussi à le rattraper. Son rythme était assez surprenant aujourd'hui.
De mon côté, j'ai eu du mal avec les pneus durs lors de mon deuxième relais. Cependant, dans l'ensemble, je pense que c'était une bonne journée et un exemple de notre esprit d'équipe."


Photo : Media Ferrari

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *