F1 2022 - Brésil : Charles est toujours en lutte avec Perez !

Pour l'avant-dernière manche du championnat, le rendez-vous est donné au pays de la Cachaça ! Ce week-end, le format sprint revient : des qualifications vendredi, et une course sprint samedi qui décidera de la grille de départ du Grand Prix. Malgré les titres joués, il reste un enjeu pour Charles : obtenir la place de vice champion du monde. Il est à cinq longueurs de Perez, donc tout reste à faire ! Il ne s'agit que d'un titre honorifique mais cela serait sa meilleure place au championnat en Formule 1.

La journée de vendredi commence avec la seule séance d'essais libres. On apprend que Carlos Sainz écopera d'une pénalité de cinq places sur la grille suite à un changement de moteur. Sous une météo menaçante, Perez place sa Red Bull à la première place suivi à quatre millième de Charles. Verstappen et Sainz suivent juste derrière. Ferrari semble pouvoir jouer avec l'écurie autrichienne et Mercedes semble en retrait.

La suite de la journée est suivie des qualifications sous une météo changeante. Malgré un risque d'élimination à une minute du terme de la Q1, les Ferrari arrivent facilement à se qualifier pour la suite. La Q2 se déroule avec beaucoup moins de soucis. En effet, alors que quelques goutes se font sentir, Charles a déjà fait son chrono. Pour la Q3, une pluie imminente est attendue, Ferrari prend avec l'aval du Monégasque le pari de lui mettre des pneus intermédiaire, quand tous les autres sont en softs. Malheureusement, pour la voiture numéro seize, la pluie arrive au moment où tous les pilotes ont déjà pu signer un temps. Le Monégasque ne fait finalement aucun tour chrono. La pole revient à la Haas de Magnussen suivi de Verstappen. Le Danois signe la première pole de sa carrière. Sainz est cinquième. Perez est neuvième, devant Charles, dixième. Tout est encore possible, il suffit au Monégasque de faire une bonne course sprint pour garder toutes ses chances pour le Grand Prix.

Le début de la journée commence par la deuxième et dernière séance d'essais libres du week-end. Les grosses pointures sont en retrait. Diverses stratégies sont testées pour la course sprint et la course. Les deux Ferrari sont tout de même beaucoup plus en retrait finissant la séance onzième pour Sainz et treizième pour Leclerc.

Course sprint :
Ca y est, on est parti pour les vingt quatre tours de la dernière course sprint de la saison ! Tous les pilotes sont en pneus tendres sauf Verstappen et Latifi en mediums. Le départ se déroule sans accro pour Charles, il ne perd ni ne gagne de position. Pendant ce temps, les positions sont figées en tête de course : Magnussen devant Verstappen qui résiste à Russell. Suite à un petit incident entre Ocon et Alonso, Leclerc gagne une position se retrouvant à la neuvième place au deuxième tour de course. Au huitième tour Magnussen est déjà cinquième, créant ainsi un petit train avec Norris et Perez. Au même moment Charles a dépassé Ocon et à est trois secondes et demie du Mexicain. On peut constater le rythme impressionnant des Mercedes et le manque de performance de Verstappen. Jusqu'au quinzième tour, une bataille a lieu en tête entre la flèche d'argent de Russell et le champion du monde en titre. Le Monégasque quant à lui remonte à la sixième place. Quelques tours plus tard c'est la Ferrari de l'Espagnol et l'autre Mercedes qui passent le Néerlandais. Charles est à trois secondes et demie de Perez, cinquième.

Charles a réussi à refaire une partie de son retard, ce qui l'aidera un peu pour la course de dimanche. Il perd certes un point sur Perez mais tout reste à jouer pour le Grand Prix, d'autant plus que les pneus mediums ne semblent pas fonctionner sur la Red Bull.

 

Grand Prix :
A l'extinction des feux Norris prend le meilleur sur Charles qui résiste à son coéquipier. Toujours dans le premier tour, Magnussen et Ricciardo provoquent une Safety Car en s'accrochant. Au restart, dans le S de Senna, Verstappen tente un dépassement dans un petit trou et percute Hamilton, à la suite de quoi, Charles gagne deux positions. Cependant, en essayant de dépasser Norris, le pilote Ferrari est percuté à la roue arrière-droite et envoyé dans les Tecpro. Heureusement, le Monégasque peut repartir. Il passe par la voie des stands avec Verstappen, pour changer d'aileron avant et mettre des pneus neufs mediums. Les deux repartent en fond de peloton.

La tête de course semble figé avec Russell, Perez, Sainz en medium et Hamilton. Au dix-huitième tour arrive le premier arrêt aux stands de l'Espagnol pour chausser les pneus tendres. Il est imité par Charles quelques tours plus tard qui a ce moment là est quinzième. Il faut attendre six tours après l'arrêt de Sainz pour voir Perez et Russell chausser des medium. Pendant ce temps, le Monégasque continue sa remonté. Hamilton est le dernier du quatuor à s'arrêter.

Une dizaine de tours plus tard, Sainz s'arrête de nouveau au stand pour mettre des mediums. Charles remonte neuvième à une seconde de Norris qui a écopé d'une pénalité de cinq secondes. La Ferrari avec ses pneus tendres ne fait qu'une bouchée de la McLaren et passe huitième. Carlos et Lewis ont un très bon rythme, ils rattrapent et dépassent Perez. Russell mène toujours la course.

Au quarante-cinquième tour Charles s'arrête aux box pour chausser une nouvelle fois des pneus tendres. Il retombe quatorzième. Perez s'arrête quelques tours plus tard pour mettre les medium mais il reprend la piste derrière Sainz. Hamilton suit le mouvement se retrouvant troisième entre la Ferrari et la Red Bull. Russell malgré son arrêt garde la tête de la course avec ses nouveaux pneus rouges.

Charles continue sa remonté, et donne tout ce qu'il a. Il à la septième position quand Norris arrête sa voiture en panne sur la piste, causant l'activation d'une Virtual Safety Car. Sainz et Alonso sont les seuls à en profiter pour s'arrêter et chausser des tendres. La commissaires n'arrivant pas à dégager la McLaren, une Safety Car est envoyée en piste.

Quelques tours plus tard, à la relance de la course, Charles dépasse rapidement Bottas, se retrouvant à la cinquième position. Sainz tente quelques attaques sur Perez mais il faut attendre l'activation du DRS pour que l'Espagnol trouve l'ouverture sur le Mexicain. Charles finit par dépasser également la Red Bull. Alonso et Verstappen suivent dans la manœuvre, laissant Perez à la septième place. Le classement ne bouge plus jusqu'à la fin de la course offrant ainsi la première victoire de sa carrière à Russell et le premier doublé Mercedes de la saison !

Charles revient donc à égalité de points sur Checo ! Tout se jouera à Abu Dhabi. Le Monégasque nous a montré encore une fois sa combativité à toute épreuve, et Ferrari garde dix-neuf longueurs d'avance sur Mercedes au championnat.

TOP 6 du championnat pilotes : 
01. M. Verstappen : 429 points
02. C. Leclerc : 290 points
02. S. Perez : 290 points
04. G. Russell :  265 points
05. L. Hamilton : 240 points
06. C. Sainz : 234 points

Classement des constructeurs : 
01. Red Bull : 719 points
02. Ferrari : 524 points
03. Mercedes : 505 points
04. Alpine : 167 points
05. McLaren : 148 points
06. Alfa Romeo : 55 points
07. Aston Martin : 50 points
08. Haas : 37 points
09. Alpha Tauri : 35 points
10. Williams : 8 points

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

..


Photo : ferrari.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.