F1 - Monaco : Charles bat un record vieux de 71 ans !

Après un an d'absence, le Grand Prix de Monaco est enfin de retour !
S'il doit bien y avoir un circuit sur lequel Ferrari peut vraiment espérer un podium, c'est bien celui-là ! Le châssis de la SF21 est bien meilleur que celui de la SF1000, surtout dans les virages lents comme ceux du rocher et la puissance du moteur n'est pas très importante puisque les lignes droites sont très courtes.

Lors des essais libres 1, la malchance légendaire de Charles à domicile l'accable dès son troisième tour de piste. Un quatrième rapport H.S. et une heure de roulage perdue. A cet instant, on se console en se disant qu'au moins, il est tranquille pour le reste du week-end !
Les essais libres 2 se passent beaucoup mieux puisqu'il signe le meilleur temps. Devant ses supporters, Charles fait le spectacle mais prévient que Mercedes et Red Bull en gardent forcément sous le pied.

Ce matin en essais libres 3, la stratégie semble claire : foncer et privilégier la performance en vue des qualifications. Logique, puisqu'ici, la position de départ est primordiale car les dépassements sont presque impossibles. A ce petit jeu, Sainz et Charles se placent deuxième et troisième derrière Verstappen tandis que Latifi et surtout Mick Schumacher finissent dans le rail.

A 15 heures, plus le droit à l'erreur. Place aux qualifications !

Q1 - 18 minutes :
Après son accident en FP3, Mick Schumacher est logiquement forfait pour cette séance qualificative. La Haas est trop endommagée. Contrairement à lui, Latifi a plus de chance puisque sa voiture est réparée et il entre en piste dès le feu vert.

Après le passage des gros bras, Sainz prend le meilleur temps en 1'11''341 devant Verstappen, Charles et Hamilton. Bien que l'important soit de sécuriser le passage en Q2, les pilotes continuent de rouler pour ne pas perdre le rythme. Au terme de la Q1, Bottas devance Charles, Verstappen, Norris et Sainz.

Les éliminés : Tsunoda, Alonso, Latifi, Mazepin et Schumacher.

Q2 - 15 minutes :
Contrairement à d'habitude, personne ne s'élance en médiums (jaunes). La position du départ étant tellement importante, personne ne veut prendre le risque de perdre des places à cause d'un mauvais grip. Comme en Q1, les Ferrari ont le vent en poupe puisque Sainz et Charles ne quittent pas le TOP 3. Sous le drapeau à damier, l'enfant du rocher fait rêver tout un peuple en signant le meilleur temps juste avant la Q3 !

Les éliminés : Ocon, Ricciardo, Stroll, Räikkönen et Russell.

Q3 - 12 minutes : 
En plus des Ferrari, des Mercedes et des Red Bull, Gasly, Norris, Vettel et Giovinazzi participent aussi à cette Q3. Chez Alfa Romeo, la qualification est déjà réussie quoi qu'il arrive.

Dans la première tentative, Charles nous sort déjà un tour dont il est le seul à avoir le secret. Son tour en 1'10''346 le place en pole provisoire avec plus de deux dixièmes d'avance sur Verstappen et Bottas !

Dans la deuxième tentative, Verstappen bloque sa roue et se loupe légèrement. Il ne peut donc pas améliorer sur ce tour-là. Derrière le Néerlandais, Charles n'améliore pas non plus mais il donne tout. Arrivé à la corde de la deuxième chicane de la piscine, le Monégasque touche légèrement le rail, passe par dessus le vibreur et vient s'écraser dans le rail d'en face. Il a fait la même erreur que Latifi en FP3 et que Verstappen en 2018. Le drapeau rouge est tout de suite déployé, plus personne ne peut améliorer et c'est de cette façon un peu bizarre que Charles sécurise sa huitième pole en Formule 1.

Evidemment, lorsque Charles sort de sa monoplace, on le voit clairement déçu. Déçu pour le travail inutile infligé à ses mécaniciens et surtout déçu de ne pas pouvoir crier sa joie à la radio en plus de ne pas pouvoir saluer un public entièrement acquis à sa cause. En espérant que cette pole le mène vers une troisième victoire en Formule 1.

Derrière Charles, Verstappen est à deux dixièmes, même chose pour Bottas. Sainz est quatrième devant Norris, Gasly et Hamilton seulement septième. Enfin, sachez que pour l'histoire, Charles bat un record vieux de plus de 70 ans ! En effet, il devient le Monégasque qui a été le plus performant en qualifications à domicile, puisque le précédent record était détenu par Louis Chiron, huitième du Grand Prix de Monaco 1950. Ce n'était alors que le deuxième Grand Prix de l'histoire de la Formule 1 !

Classement des qualifications :

01. C. Leclerc (Ferrari)
02. M. Verstappen (Red Bull)
03. C. Sainz (Ferrari) 
04. V. Bottas (Mercedes)
05. L. Norris (McLaren)
06. P. Gasly (Alpha Tauri)
07. L. Hamilton (Mercedes)
08. S. Vettel (Aston Martin)
09. S. Perez (Red Bull)
10. A. Giovinazzi (Alfa Romeo)
11. E. Ocon (Alpine)
12. D. Ricciardo (McLaren)
13. L. Stroll (Aston Martin)
14. K. Raikkonen (Alfa Romeo)
15. G. Russell (Williams)
16. Y. Tsunoda (Alpha Tauri)
17. F. Alonso (Alpine)
18. L. Latifi (Williams)
19. N. Mazepin (Haas)
20. M. Schumacher (Haas) n'a pas participé aux qualifications

Déclaration de Charles :
"C'est dommage de finir la séance dans le mur mais d'un autre côté je suis extrêmement heureux de mon premier tour en Q3. La sortie du premier virage était très tendue mais mon deuxième et troisième secteur étaient incroyables. J'ai réussi à tout mettre ensemble. C'est demain qui compte mais c'est une grosse surprise d'être en pole ici. Je suis inquiet pour l'état de ma boite de vitesse parce que ça n'avait pas l'air joli quand je suis sorti de la voiture. J'en saurai plus avant le début de la soirée et si c'est cassé, j'accepterai mes 5 places de pénalité et je me concentrerai sur demain."

 

 

 


Photo : Twitter Ferrari

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *